Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Natacha Polony : une femme "soumise" mariée à "vrai macho" ?

Voilà une accroche qui a le mérite d'attirer l'oeil. En couverture du nouveau numéro de VSD, la journaliste déclame qu'elle est "une femme soumise et qu'elle aime ça". De quoi provoquer des réactions sur les réseaux sociaux et l'inviter à s'expliquer.

Durant trois ans, elle, sa chevelure flamboyante et ses analyses de la société française ont marqué le plateau de "On n'est pas couché". Puis c'est sur Canal+ qu'elle est allée jouer les intervieweuses politiques dans "Le Grand Journal". Aujourd'hui, l'éditorialiste du Figaro arrive sur Paris Première avec sa propre émission, faisant d'elle l'une des journalistes les plus en vue de la rentrée.

Interviewée par VSD (numéro du 24 au 30 septembre 2015), Natacha Polony a été invitée à parler de la réforme de l'école, de la fracture sociale ou encore de féminisme. Mais c'est un extrait pour le moins étonnant de cet entretien qui a été choisi pour illustrer l'article.

Sur la couverture du magazine, on découvre cette accroche : "Je suis une femme soumise et j'aime ça". De quoi faire jaser sur les réseaux sociaux.

Bien sûr, la journaliste, plutôt active sur Twitter, n'a pas manqué de répondre à ceux qui ont commenté cette une. "Vous imaginez qu'on m'a demandé mon avis ?", lance-t-elle sur la Toile. "J'avais rayé ces mots à la relecture, sachant que le 2nd degré..."

Elle en profite pour commenter la méthode, sensationnaliste à souhait, avant tout là pour faire le buzz. "En même temps, c'est un classique : une boutade sans aucun lien avec le fond du propos qui devient le titre de l'interview..."

Son mari, un vrai macho

Dans des extraits de son entretien avec VSD, la maman de trois enfants livre tout de même quelques indiscrétions sur son mari, le critique gastronomique Périco Légasse. "J'ai épousé un vrai macho - je suis une femme soumise et j'aime ça. Et mon mari est carrément par-delà le macho. Il estime que, par principe, il fait mieux que vous."

Un côté obsessionnel et control freak qui ne présente pas que des désavantages, selon elle. "Comme il estime que je fais la vaisselle comme une branque, c'est lui qui la fait. C'est lui qui nettoie les fourneaux, parce que sinon, ce serait mal fait. Et donc idem pour tout ce qui est cuisine. Bref, j'y trouve mon compte."

Humour ou non, cette petite phrase de Natacha Polony ne devrait pas tellement nous surprendre de la part d'une journaliste assumant pleinement des prises de positions traditionnalistes voire réac'. Ainsi, dans un papier publié dans Le Figaro en septembre 2012, elle avait dénoncé le mariage homosexuel, le jugeant "contre nature". Un argument ressorti sur le plateau de "On n'est pas couché", où elle a tenu à rappeler que "le mariage, c'est l'union d'un homme et d'une femme, il se trouve que la nature fait que c'est comme ça".

Ancienne élève d'un lycée privé catholique à l'adolescence "très coincée", Natacha Polony demeure fidèle à une certaine éducation, pas forcément la plus ouverte sur ces sujets de société.

À ne pas rater