Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Najat Vallaud-Belkacem : Zidane ne la laisse pas indifférente...

Cyrille Eldin a encore frappé. Le chroniqueur du "Grand Journal", dont l'activité est de taquiner les responsables politique, a joué les Cupidon pour tenter de rapprocher Najat Vallaud-Belkacem et Zinedine Zidane. Et la ministre n'est pas restée indifférente à l'intérêt du footballeur !

L'ambiance était chaude hier à la dictée d'ELA (organisée chaque année par l'Association Européenne contre les Leucodystrophies). Cyrille Eldin, trublion du "Grand Journal" qui se faufile à toutes les réunions politiques pour asticoter les élus, a joué les entremetteurs entre Najat Vallaud-Belkacem et Zinedine Zidane. Il a presque réussi...

"Elle est pas mal Najat hein ?"

Toujours aussi taquin, le poil à gratter du PAF a commencé par lancer au footballeur : "Méfiez-vous de Najat car elle pourrait vous utiliser pour soutenir le gouvernement, ils ont besoin de stars en ce moment". Et d'ajouter : "Elle est pas mal Najat, hein ?". Gêné mais visiblement d'accord avec Cyrille Eldin, Zizou s'est empressé de rappeler qu'il n'était pas disponible : "Ouais mais je suis marié !". "Moi aussi, mais ça n'empêche pas ! Allez, on en parlera plus tard. À bientôt", lui a répondu le chroniqueur avant de se lancer à la poursuite de Najat Vallaud-Belkacem qui avait lu le texte de la dictée avec Zinedine Zidane quelques minutes plus tôt.

Arrivé à proximité de la ministre, Cyrille Eldin lui a rapporté des propos bien différents : "Moi je reste toujours très professionnel, très politique, mais en partant, Zidane m'a demandé votre numéro de téléphone". Amusée et flattée, la jeune femme s'est fendue d'un : "Sérieux ? La vache !", mais n'a pas laissé l'ambiguïté s'installer. "Vous croyez vraiment que je suis sensible à ces choses-là ?", a-t-elle répliqué dans un éclat de rire.

Dommage : une ministre en couple avec un des footballeurs les plus célèbres au monde, ça aurait fait une belle histoire. Surtout pour la presse people.

À ne pas rater