Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Nabilla Benattia : des textos qui mettent à mal sa version des faits

L'enquête se poursuit dans l'affaire Nabilla Benattia - Thomas Vergara. De nouveaux éléments pourraient venir compromettre la version du couple qui a toujours invoqué la thèse de l'accident.

Si Nabilla Benattia est sortie de prison depuis le 18 décembre 2014, et qu'elle profite de ses moments de liberté, l'affaire suit toujours son cours. Et de nouveaux éléments pourraient bien venir mettre à mal la jeune femme, accusée d'avoir tenté de poignarder son compagnon, Thomas Vergara...

"Je sais bien que tu n'as pas voulu me faire de mal"

Selon le site RTL "les experts mandatés sont formels : la blessure infligée, comme les traces de sang sur la lame du couteau ou encore la configuration des lieux ne correspondent pas du tout à une blessure accidentelle". Une déclaration qui met à mal les dires du couple qui a toujours maintenu version de l'accident. Mais ce n'est pas tout, la police aurait également examiné le contenu des téléphones de Nabilla et Thomas. Ils auraient ainsi trouvé des messages compromettants pour la jeune femme. Le compagnon de la starlette lui aurait envoyé plusieurs messages, via le téléphone de sa mère : "Je sais bien que tu n'as pas voulu me faire de mal." ou encore "Je t'ai déjà pardonné, je t'aime". Des déclarations qui laissent peu de doute sur les événements qui se seraient déroulés dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014, et qui laissent entendre que Nabilla aurait bien porté atteinte physiquement à Thomas.

Les messages codés, une fausse bonne idée

Depuis sa sortie de prison, la jeune femme et son ex-compagnon ont formellement interdiction d'entrer en contact. Mais il en faudrait plus à ce couple fusionnel pour se soumettre à cette interdiction. Tous les deux communiquent par messages (plus ou moins) codés sur les réseaux sociaux, Twitter ou Instagram. Un petit jeu qui pourrait certainement jouer en la défaveur de Nabilla...

À ne pas rater