Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

MyFreeImplants.com : un site pour faire financer ses faux seins

Alors que le succès de la chirurgie esthétique ne se dément pas et que les gros seins ont la cote auprès des mâles, certaines femmes peinent à trouver le budget pour se refaire la poitrine. Avec MyFreeImplants.com, il n'y a aucun centime à sortir, car c'est l'internaute qui finance l'opération.

On a beau appeler à l'amour de soi, à lutter contre ses complexes et à stopper les régimes, il y aura toujours des femmes pour tempêter contre leurs seins trop petits. Ce n'est un secret pour personne, les prothèses mamaires ont toujours la cote, au point qu'elles ont colonisé le petit écran et les émissions de télé-réalité, et s'affichent sur les stars, avec parfois des ratés.

Problème, cette chirurgie a un coût, que le simple mortel ne peut pas toujours prendre en charge (eh oui, tout le monde n'a pas le budget beauté de Jennifer Aniston ou de Miley Cyrus ). Mais il faut croire que des petits malins ont pensé à tout en inventant un site qui permet aux internautes de se transformer en donateurs et de financer la chirurgie d'une femme en détresse.

Des sous en l'échange de messages privés et de photos

C'est ce qu'a expérimenté Gemini Smith l'an passé. Cette jeune anglaise de 23 ans était complexée par son petit bonnet A depuis l'adolescence. Au Daily Mail, elle raconte : "J'ai toujours dis que je voulais me refaire les seins mais quand j'ai trouvé un travail, je ne pouvais pas mettre assez d'argent de côté dans le laps de temps que je m'étais fixé, alors j'ai commencé à désespérer".

C'est alors qu'elle a découvert MyFreeImplants.com, un site américain qui repose sur un concept bien particulier. Des femmes dans l'incapacité de financer leurs prothèses mammaires peuvent s'y inscrire pour lever des fonds pour leur opération. Ce sont des internautes - majoritairement sinon exclusivement masculins - qui se chargent de mettre la main au porte-monnaie. Une MyMajorCompagny pour boobs, en somme.

Un nouveau type de réseau social ?

Mais qu'ont à gagner ces généreux donateurs ? En se penchant un peu plus dans les méandres de cette plateforme aux airs de site de rencontre, on découvre que les internautes achètent le droit d'entrer en contact avec les femmes inscrites. Un dollar pour un message privé, plus en l'échange de photos, conversation via webcam etc. Un internaute peut aussi directement faire un don à la personne de son choix.

En l'espace de 3 petits mois, Gemini Smith a récolté les 5 390 euros dont elle avait besoin, là où d'autres mettent plusieurs années. Aujourd'hui, elle affiche fièrement son double D, et assure que le site "est plus un réseau social" sur lequel elle s'est fait "beaucoup d'amis". Des amis qui payent pour nous offrir des faux seins et avoir des photos de nous. Un brin pervers, non ?

C.B.

À ne pas rater