Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mugler Follies : 5 bonnes raisons de ne pas passer à côté

Pour entrer dans la magie des Mugler follies « The new trick in town », accéder à une revue d'un nouveau genre, joyeuse, érotique et magique, il suffit de se rendre au Comédia, 4 boulevard de Strasbourg 75010 Paris. Voici 5 bonnes raisons de ne pas rater la revue de cette fin d'années.

Une nouvelle salle revue à Paris
Cela fait bien longtemps qu'une salle de spectacle destinée au Cabaret ne s'est pas ouverte dans la capitale. Et celle-ci a l'ambition de rivaliser avec le Moulin Rouge et le Crazy Horse avec la possibilité de dîner à 19h30 ou de prendre un verre peu avant le spectacle.
Le Comédia, 4 bd de Strasbourg, est une salle de théâtre mythique art déco refaite intégralement en 1932 par l'architecte Pierre Dubreuil. Certains éléments de décor ont été classés. La scène de cet ancien music hall mythique appelé à l'origine Eldorado a vu passer Yvette Guilbert, Polaire mais aussi Mistinguett et Maurice Chevalier.

Un nouveau Mugler
Les Mugler Follies c'est aussi l'occasion de revoir Thierry Mugler, désormais prénommé Manfred, dans ses oeuvres. Entré dans la mode dans le milieu des années 70, Le couturier a laissé son empreinte jusqu'en 2002 pour disparaître complètement des écrans radar et se livrer à d'autres activités : direction artistique de spectacles et cinéma. Il a également changé son apparence physique et son visage afin de se rapprocher de celui de son idole le boxeur Mohamed Ali. Une expérience hors norme qui lui a dicté une revue détonante où les hommes sont des surhommes, ou des personnages venus d'ailleurs et les femmes de véritables bombes.

Sublime Marie France
Chanteuse et actrice, elle fut la Marilyn inoubliable des cabarets de l'Alcazar et de L'Ange Bleu. Elle interprète cette fois Marlène : " Que sont devenues les fleurs ? " en fourreau de perles de cristal et mythique manteau de cygne.
L'une de ses chansons, écrite par Manfred. T Mugler en forme d'hommage : " MMM , on M'", fait référence aux deux femmes qu'elle a souvent incarné mais également à son propre personnage: Marie France. C'est l'héroïne parisienne par excellence de la revue.

Les effets spéciaux
Ils permettent de démultiplier à l'infini le nombre des girls et des boys sur scène que ce soient les fourmis ou les pompiers, ils semblent être des milliers dansant et chantant a l'unisson sans que l'on comprenne comment ils peuvent être à ce point nombreux.
Effet 3D avec les projections sur un visage de femme proche de la perfection qui occupe toute la hauteur de scène. Ses expressions si naturelles en font un personnage impertinent. C'est la vedette de l 'un des épisodes les plus mugleriens de la revue : la danse des émeraude-acrobates suspendus telle une parure humaine, à ses oreilles et à son cou

La présence de Lola
Alias Laurent Mercier, Lola Dragoness Von Flamme est présente dans presque tous les tableaux avec son bagout et sa drôlerie en tailleur ou en robe du soir elle incarne la " Muglerisation " qu'elle orchestre chaque soir en choisissant dans le public une femme qui sera intégralement transformée en héroïne muglerienne.

Paquita Paquin

Réservations sur le site www.muglerfollies.com

À ne pas rater
À découvrir