Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Moundir : L'aventurier prend la défense de la production de Koh Lanta

Si il n'existait pas il faudra l'inventer! Toujours aussi cash et honnête qu'à son habitude, Moundir est monté sur ses grands chevaux cette semaine lorsqu'il a appris les déboires judiciaires des producteurs de Koh Lanta. Selon lui, le candidat qui a porté plainte n'est pas de bonne foi. Car quand on joue le jeu, on sait très bien ce qu'il nous attend sur place.

Seulement quelques semaines après les déclarations de Denis Brogniart, qui annonçait être impatient de continuer l'aventure Koh Lanta, la production était une nouvelle fois sollicitée par la justice. Condamnée par la Cour d'appel de Versailles à reverser 20 000 euros à un ancien candidat, la société était pointée du doigt pour "travail dissimulé" et "atteintes aux libertés individuelles."

Et si sur le moment personne n'avait réagi, aujourd'hui un autre participant sort du silence pour prendre la défense de l'émission de TF1. Et ce n'est pas le dernier des inconnus, puisqu'il s'agit du très médiatique Moundir. Après avoir trusté le programme pendant deux saisons, l'aventurier était aux anges de rempiler cette année pour une édition consacrée une fois de plus aux survivants les plus marquants de l'émission. Alors quand il a eu connaissance des reproches de ce candidat mécontent, il n'a pas hésité à monter au créneau pour prendre la défense de la production.

C'est Koh-Lanta, les gars, pas Les Anges de la télé-réalité !

Pour justifier ce jugement, le tribunal a clairement invoqué le fait qu'Adventure Line Productions n'avait pas respecté les libertés individuelles des participants : "L'impossibilité de quitter le site, résultant de la remise du passeport, et de l'impossibilité de communiquer avec l'extérieur, (...) ne peuvent être justifiées par les circonstances du tournage."

Quand il a appris ça, le sang de Moundir n'a fait qu'un tour. Lors d'une interview accordée à Public, il a tenu à mettre les choses au clair : "J'ai vu que quelqu'un a porté plainte et a obtenu 20.000 euros. C'est déplorable. Ils ont dit qu'on confisquait les passeports et les téléphones portables... Vous vous rendez compte ? C'est Koh-Lanta, les gars ! C'est pas Les Anges de la télé-réalité, c'est un jeu d'aventure. On vous jette à l'eau, donc heureusement sans votre passeport, et on ne part ni avec son portable ni avec son MacBook Pro ! C'est comme ça."

C'est vrai que vu comme ça, Moundir n'a pas franchement tort. D'ailleurs il a vraiment hâte de se replonger dans l'aventure comme il l'explique sur Twitter.

Direction la Malaisie pour les anciens candidats, qui ne passeront cette fois que 21 jours isolés sur l'île, contre 40 habituellement. Un changement certainement en rapport direct avec la mort tragique de Gérald Babin l'année dernière.

À ne pas rater