Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La nostalgie pour les années 1990 et 2000, c'est pas bientôt fini ?

.

En moins d'une semaine, on a appris les projets de reboot de "Gossip Girl" et "Beverly Hills 90210" et le retour de Carrie Bradshaw pour Fendi. Résultat, on se pose la question : et s'il était temps d'arrêter d'être nostalgique de cette époque ? 

On le sait bien, la mode est un éternel recommencement. Rien d'étonnant à voir donc réapparaître sur le podium les tendances des années 1990 puis 2000. Tandis que Buffalo ressort ses iconiques creepers et que Dior fait revivre le Saddle, chokers, barrettes, crop tops et autres incontournables de notre vestiaire d'enfance font leur grand retour. Sur eBay, on revend des Tamagotchis tandis que l'on rematte en boucle séries et films de l'époque.

De nostalgie, on semble presque passé au stade obsessionnel. Résultat, alors que les rumeurs d'un come back de "Gossip Girl" enflent, ce sont de nouveaux épisodes de la série "Bervely Hills 90210" dont on apprend le projet de tournage. Pendant ce temps, alors qu'on se demandait s'il n'était pas temps de faire le deuil du personnage de Carrie Bradshaw, le voilà de retour avec son actrice Sarah Jessica Parker dans un spot Fendi pour son sac phare des années 2000, la baguette.

Alors que rien ne semble arrêter la vague nostalgique, on s'interroge : et si on arrivait à une indigestion de 90s et 00s ?

Les nineties et les années 2000 continuent de fasciner

Pourquoi des décennies somme toute si peu éloignées de nous continuent-elles de fasciner ? Selon la journaliste Sophie Atkinson du site Bustle, cela n'a rien d'étonnant. "Nous sommes émotionnellement investis par le divertissement de cette décennie car à l'époque, avec un accès limité à chaque album/émission télé/film, ceux que nous possédions voulaient tout dire pour nous. Ce sont les derniers restes de pop culture d'une époque où Internet existait avant de devenir dévorant", écrit-elle.

Pour ces raisons, il est certain que l'esthétique de cette période pourrait encore durer de nombreux moments. Mais en mode, où tout finit toujours par partir pour mieux revenir, le signe de trop plein est souvent synonyme que le renouveau arrive. Nous on est prêt à troquer nos maxi baskets et t-shirts Spice Girl pour de la nouveauté... avant de les ressortir dans quelques années !

À ne pas rater
Sur le même thème
Le décret Photoshop, bientôt la fin des canons de beauté inatteignables ?