Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Miss France 2016, vahiné sensuelle pour son premier selfie

Miss France s'est mise à Instagram ! Cinq jours après son élection, Iris Mittenaere a posté son premier selfie sur le réseau social. En voyage à Tahiti, elle va pouvoir se ressourcer avant les fêtes.

Iris Mittenaere est toujours sur un petit nuage. Depuis cinq jours, elle est Miss France. À peine remise de ses émotions, la jolie brune s'est envolée pour Tahiti : parmi les nombreux cadeaux qu'elle a reçus en même temps que l'écharpe et la couronne, il y avait un voyage pour deux sur l'île. Au lendemain de son élection, elle ne savait d'ailleurs pas qui elle allait emmener avec elle. "J'ai un amoureux mais je préfère rester discrète. En fait, il se pourrait que je parte avec ma mère. Elle m'a toujours dit qu'elle me trouvait belle. Jusque-là, je pensais que ce n'était pas objectif parce que toutes les mamans le disent à leur fille. Mais du coup, ça me ferait plaisir de la remercier de la confiance qu'elle m'a accordée", a expliqué la jeune femme à Gala.

Le soir de son arrivée, Miss France 2016 a posté son premier selfie sur Instagram. Sublime avec sa couronne de fleurs, la reine de beauté a écrit sous la photo : "Je me couche avec des souvenirs plein la tête... Merci <3".

Iris Mittenaere, une tête bien faite

Ce qui a distingué Iris Mittenaere des autres candidates, c'est notamment son discours. Et quand Gala lui fait remarquer que les dernières Miss France ont toutes un certain bagage universitaire, la jeune femme répond : "Pour l'élection de Miss Nord-Pas-de-Calais, mon niveau d'études a joué. Je pense que ce qui fait la différence, c'est la maturité. Les études donnent une rigueur qui permet d'aborder le concours dans de bonnes conditions psychologiques. Même si les fragilités sont des atouts".

Car Iris Mittenaere est en cinquième année d'études de chirurgie dentaire. Quand il a appris la nouvelle de son élection, le doyen de son université s'est réjoui : "Ça va nous changer de l'image de boucher arracheur de dents qu'on véhicule" !

À ne pas rater