Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Miss Bretagne 2015 : Eugénie Journée destituée pour avoir posé seins nus

S'il n'y a aucun mal à faire défiler les Miss en bikini, le comité Miss France est fermement opposé aux clichés dénudés. Voilà qui a valu à Miss Bretagne 2015, alias Eugénie Journée, de perdre son écharpe et ses chances d'être un jour élue Miss France.

En presque un siècle, le concours Miss France est devenu une véritable institution. Une compétition formatée et vieillotte aux yeux de certains, indéniablement glamour de l'avis des autres. Toujours est-il que chaque année, l'élection de la nouvelle reine de beauté se voit offrir une belle couverture médiatique.

A quelques mois de la prochaine échéance, le concours fait déjà parler de lui. En effet, tout juste élue Miss Bretagne 2015, la jeune Eugénie Journée s'est vue destituée. Mais qu'a-t-elle bien pu faire pour s'attirer ainsi les foudres du comité ?

C'est une photo d'elle topless qui est au coeur de la polémique. Partagée sur son compte Facebook, il la montre en jean, seins nus mais non visibles, dans un joli jeu de clair-obscur en noir et blanc. Mais, peu séduit par la portée artistique du cliché, le comité Miss France a aussitôt sanctionné Eugénie Journée.

Interrogée à ce sujet par Métronews, Sylvie Tellier, directrice du concours, s'est montrée ferme. "Le problème, ce n'est pas de savoir si ces photos sont choquantes ou artistiques. C'est l'acte de se dénuder devant un objectif qui est sanctionné. Le règlement dit que les jeunes filles ne doivent pas poser dénudées ou dans des situations équivoques. Nous ne pouvons pas faire de cas par cas. C'est dommage pour elle car elle est très jolie. Elle faisait partie de mes favorites."

Un comité trop conservateur ?

Ce n'est pas la première fois qu'une Miss régionale se voit retirer son écharpe pour un shooting considéré comme compromettant. De quoi s'interroger sur le règlement de ce concours qui n'a aucun mal à faire défiler des jeunes femmes en bikini sexy, mais qui ne tolère pas la vue d'un sein.

Certes, comme toute société privée, le concours est en droit d'imposer ses propres règles. Reste que certaines peuvent paraître un peu étonnantes, sinon antédiluviennes. Par exemple, le comité n'accepte pas les femmes mariées, divorcées ou veuves. En n'ouvrant ses portes qu'à des candidates âgées de 18 à 24 ans, les chances de tomber sur ce genre de profil peuvent être faibles, mais on peut se demander ce que le statut marital d'une jeune femme a à voir.

Idem, l'institution Miss France ne tolère aucun tatouage ni piercing. Impossible aussi de devenir Miss si on a eu des enfants. Des règles prônant le jeunisme et une beauté sage et uniformisée. Si certaines candidates parviennent à sortir du lot et à faire de cette élection un véritable tremplin, on peut regretter que le comité peine à s'adapter à son temps.

À ne pas rater