Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Michel Denisot : du Schmilblic au Grand Journal, 15 infos sur l'homme de télé

A 68 ans, Michel Denisot est un véritable touche-à-tout. Télé, football, vin et même sport hippique, l'homme a tout fait ou presque. De l'"ORTF" au "Grand Journal", il a promené son costume cravate avant de se dédier à la rédaction du Vanity Fair français. Portrait.

Michel Denisot : des débuts à 15 ans...

Originaire de Buzançais, dans l'Indre, Michel Denisot a enfilé la casquette de correspondant pigiste à l'âge de 15 ans, pour la presse locale à Châteauroux. En 1968, il est rejoint la station régionale de l'ORTF de Limoges, et travaillé pour Poitiers, Bordeaux et Reims.

Une participation à un jeu culte

En 1969, Michel Denisot a rejoint l'équipe du jeu "Le Schmilblic", présenté par Guy Lux sur la première chaîne de l'ORTF. Il a fait l'objet d'une parodie par Coluche demeurée culte.

Des débuts comme homme à tout faire

En 1972, Michel Denisot quitte la province pour Paris, où il devient l'homme à tout faire de la première chaîne, future TF1. Son job d'alors consiste notamment à porter son café à Jean-Pierre Elkabbach.

Michel Denisot, présentateur du journal

A partir de 1975, le journaliste monte les échelons et devient coprésentateur du "Journal télévisé de 13 heures" aux côtés d'Yves Mourousi. Il y restera durant 2 ans et demi.

Un passionné de foot...

En 1977, il rejoint le service des sports de TF1 et devient commentateur pendant 7 ans. Il anime "Téléfoot" aux côtés de Thierry Roland de 1981 à 1984. Mais sa passion ne s'arrête pas là. Michel Denisot devient également dirigeant de club. En 1989, il devient le patron de La Berrichonne de Châteauroux, qu'il ménera jusqu'en finale de Coupe de France. Pendant 7 ans, il a aussi dirigé le Paris Saint Germain.

L'arrivée chez Canal

En 1984, changement de cap, l'homme débarque sur Canal+, alors dirigée par Pierre Lescure. Là, il anime et produit de nombreuses émissions (la matinale "7/9", "Le journal du cinéma", "Télés dimanche"). Plus tard, il devient le directeur général adjoint du groupe Canal, jusqu'à tout lacher en 2005. "Je n'étais pas à ma place" a-t-il confié, "Je ne suis pas un homme de marketing".

La période "Grand Journal"

En 2004, "Le Grand Journal" arrive à l'antenne sur la case historique de "Nulle part ailleurs". Michel Denisot animera l'émission durant 9 ans avant de tirer sa révérence. Pour lui, ça a été "une histoire magnifique (...) ma plus belle expéricence professionnelle" (source Le Parisien).

Michel Denisot, fan de cinéma

En plus d'avoir produit et présenté des émissions consacrées au 7e art, l'homme de télé a été nommé directeur artistique de la cérémonie du Festival de Cannes en 1993, puis des César en 1994.

La grenade factice et son départ du "Grand Journal"

En 2013, alors que Michel Denisot et son équipe présente "Le Grand Journal" depuis la Croisette, un individu tire des balles à blanc, provoquant la panique sur le plateau et dans le public. Un épisode qui a marqué l'animateur. "J'ai eu envie d'arrêter à Cannes, quand le fou a tiré 2 coups de feu sur la Croisette... J'ai vu ça comme un signe, ça m'a marqué, je me suis dit que ça voulait peut-être dire quelque chose" (source Le Parisien).

Père de deux filles

Michel Denisot et sa compagne, qu'il a épousée en 1974 (attachée de presse de métier) ont eu deux filles, nées en 1979 et 1980. La cadette, Louise, marche d'ailleurs dans ses traces puisqu'elle est animatrice sur Cuisine TV.

Le sport hippique, son dada

Il n'y a pas que le foot dans la vie de Michel Denisot, le sport hippique a aussi sa place. L'homme possède d'ailleurs six chevaux de course.

Le vin Michel Denisot

Saviez-vous que l'animateur produisait aussi du vin (comme Angelina Jolie et Brad Pitt, les viticulteurs glamour) ? Propriétaire de 4 hectares de vignes dans de Val de Loire (Indre), son domaine est situé à Valençay.

Un livre d'entretiens... avec Nicolas Sarkozy

En 1995, alors qu'Edouard Baladur est candidat à l'élection présidentielle, soutenu par Nicolas Sarkozy, Michel Denisot publie un livre d'entretiens avec le futur président de la république (le fan numéro de Carla Bruni).

L'ère Vanity Fair

Aujourd'hui, ce n'est plus au petit écran que l'animateur se consacre mais à la version française de Vanity Fair lancée en 2013 par le groupe Condé Nast.

Toujours lui-même au cinéma

Passionnée de films, le présentateur s'est invité trois fois à l'écran, à chaque fois pour y jouer son rôle. On l'a ainsi vu dans "Incognito" en 2009, dans "L'amour dure 3 ans" de Frédéric Beigbeder, et dans un épisode de "Bref".

À ne pas rater