Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Michal (Star Academy) : pourquoi il a dit non aux Anges de la téléréalité

Vous souvenez-vous de Michal Kwiatkowski ? Non ? Et pourtant, il est arrivé en finale de "Star Academy" face à Elodie Frégé. C'était en 2003 et depuis il se dit être "un artiste très épanoui". Son refus de faire les "Anges de la télé-réalité", il en parle au micro de MFM Radio.

Dix ans. Cela fait déjà plus de dix ans que Michal a débarqué sur les écrans français. Le chanteur polonais s'est fait connaître en participant à la troisième saison de "Star Academy", sur TF1. C'était en 2003 et il est parvenu jusqu'en finale, où il s'est incliné face à Elodie Frégé.

Interviewé par Laurent Argelier pour l'émission "Les Buzz People" sur MFM Radio, il est revenu sur son parcours depuis lors, dont il est fier. "Le bilan est extrèmement positif. Quatre albums, une dizaine de singles. Bien évidemment, des hauts et des bas, on va pas se mentir. Le métier d'artiste c'est un métier extrèmement difficile, il y a beaucoup de choses éphémères (...). Mais je reste un artiste très épanoui et je pense que c'est beaucoup grâce à la 'Star Academy' car c'est une émission qui m'a permis de créer une fan base, des gens qui me soutiennent depuis le début et qui sont toujours là".

Le chanteur revient également sur son refus de participer à des émissions de télé-réalité comme "Les Anges". Une position qu'il a en commun avec Elodie Frégé, qui a décliné l'invitation de "Danse avec les stars" (mais qui a accepté de jouer les coachs dans "The Voice"). "Je n'ai aucune critique à faire", commence-t-il, mais "je n'ai pas vraiment le temps. Je m'occupe de faire des choses qui m'intéressent. C'est souvent financièrement très intéressant, faut pas de mentir, mais comme je vous l'ai dit, j'ai la chance de vivre de mon métier. Pourquoi m'éparpiller, pourquoi aller dans d'autres sens ?"

Les gros cachets de la télé-réalité, très peu pour Michal qui récuse également l'intérêt professionnel d'une telle expérience. "J'ai du mal à m'imaginer faire ce genre de choses. Choses qui sont parfois un peu peu profondes. A la base, ils partent pour bosser et finalement, en tout cas le montage fait qu'on les voit plus s'embrasser, s'engueuler, que bosser. Moi, j'adore m'embrasser, et je le fais souvent, mais j'ai pas besoin de le montrer à la télé. Pour l'instant en tout cas".

Le chanteur parle enfin de son engagement en faveur du mariage pour tous, et de sa déception au vu des détails de la loi. "Qu'est-ce que j'apprends, qu'un homosexuel polonais n'a pas le droit de se marier en France avec son compagnon français (...). Pour l'instant, j'ai manifesté pour tous mes copains, pas pour moi encore malheureusement".

À ne pas rater