Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mélanie Laurent : les critiques et sa 1ère fois à Cannes, souvenir de ses débuts

Actuellement à Cannes pour le 67ème festival du cinéma, Mélanie Laurent présente Respire, son second long-métrage en tant que réalisatrice. Elle s'est confiée dans un entretien vidéo avec Télérama. Elle y aborde différents sujets comme ses débuts dans le cinéma ou encore son amusante première fois à Cannes.

Respire est le deuxième film que Mélanie Laurent a réalisé après Les adoptés, sorti en 2011. Elle vient tout juste de le présenter à Cannes au cours d'une projection spécial dans le cadre de la Semaine de la critique. Son film a été extrêmement bien accueilli, et même applaudi à la fin. L'actrice et réalisatrice peut être fière et se réjouir d'obtenir les louanges de la profession. D'après ce qu'elle a confié à Télérama au cours d'un entretien vidéo, cela n'a pas toujours été le cas.

La critique qui passe mal

Mélanie Laurent a visiblement eu du mal à accepter la critiques : "J'en ai souffert à un moment mais je l'ai tellement cherché que je ne pouvais pas en vouloir aux gens, explique l'actrice et désormais réalisatrice, faisant preuve de beaucoup de recul. Mais j'ai mis du temps pour comprendre, poursuit-elle. Fallait que je sorte de tout ça pour me remettre moi en question".

Overdose de Mélanie Laurent

D'après la jeune trentenaire, pour la première fois maman depuis septembre 2013, si le public a été dur avec elle, c'est peut-être aussi parce qu'on la voyait trop : "J'ai fait beaucoup de choses, j'ai proposé beaucoup de choses, j'ai été un peu partout. J'ai été partout. Et à un moment, je peux pas en vouloir aux gens de faire une overdose et d'être plus agressifs que d'habitude". Une agressivité qui n'a pas traumatisé la belle blonde, elle en a plutôt profité pour en tirer une leçon : "Une fois que je me suis relevée de tout ça, j'ai abordé les choses avec beaucoup plus de calme".

"Mais dégage !!"

Mais la meilleure leçon qu'a reçue Mélanie Laurent, c'est peut-être celle que lui a donné sa toute première fois à Cannes : "J'ai monté les marches pour la premières fois et tous les journalistes m'ont demandé de me pousser en hurlant 'mais dégage!!'. J'avais 19 ans. C'était super parce que ça donnait une bonne idée de ce qu'allait être ce métier. Un mélange d'excitation, d'injustice parfois, de folie, de cruauté, de paillettes, de 'c'est pas gagné', de 'c'est pas là pour durer et fait attention à toi'".

Le premier Festival de Cannes de Mélanie Laurent lui a peut-être amené une bonne dose de désillusion, mais c'est aussi peut être ce qui lui a permis de s'endurcir et de devenir l'actrice et la réalisatrice respectée qu'elle est aujourd'hui, applaudie en standing ovation sur la Croisette !

À ne pas rater