Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Melania Trump : qui est la femme du sulfureux candidat républicain ?

Est-ce la future Première dame des Etats-Unis ? Alors que son mari, Donald Trump, fait la course en tête aux primaires républicaines, les projecteurs se tournent vers celle qui partage sa vie. Bimbo bling-bling aux goûts de luxe, Melania Trump a de quoi faire jaser. Portrait.

Il y a encore quelques mois, on aurait ri à l'idée que les Trump puissent débarquer à la Maison Blanche. Mais le tour qu'ont pris les primaires républicaines en a refroidi plus d'un. Caracolant en tête des sondages comme des scrutins, et ce malgré des dérapages sexistes et xénophobes à la pelle, le milliardaire à la toison d'or et au teint orange commence à sérieusement inquiéter, y compris outre-Atlantique.

Plutôt discrète jusqu'à aujourd'hui, sa femme, Melania Trump, a-t-elle des chances de remplacer Michelle Obama au poste de First lady ? Exit l'ancienne avocate sortie de Harvard, bonjour l'ex-mannequin aux airs de poupée gonflée par la chirurgie esthétique.

Une Barbie aux goûts de luxe

Née en Slovénie, Melania Knavs est ce qu'on peut appeler une self made woman. Fille d'une styliste et d'un concessionnaire, elle déménage à Rome à 16 ans pour débuter sa carrière de mannequin, puis s'établit à Paris et enfin New York en 1998. C'est là que cette ancienne étudiante en architecture rencontre Donald Trump. C'était en 1999, en pleine Fashion Week. Déjà deux fois divorcé et de 24 ans son aîné, le millionnaire n'a cependant pas eu trop de mal à séduire le top. Ce grâce à son "formidable esprit", que loue sa femme au micro de MSNBC...

Entre l'homme d'affaires et la bimbo, c'est un peu le remake de "La Belle et la Bête". Le top immortalisé nu dans Playboy ne fait pas dans la dentelle, ni côté look (elle aime les robes moulantes rose bonbon et le Botox), ni côté décoration, comme le prouve la décoration très "Versailles" de leur penthouse new-yorkais où la dorure est reine. Le bling-bling, ciment du couple ? On dirait, à voir la ligne de cosmétiques au caviar de madame, ou encore sa ligne de bijoux tout en strass.

Cette image de trophée (dont se délecte son mari, qui a dit qu'elle "ferait jolie sur les portraits officiels"), Melania Trump la paye aussi. Récemment, ce sont d'anciennes photos d'un shooting dénudé qui ont fait le buzz, servant de terreau à une campagne de slut shaming qui a manqué sa cible. Pour mettre Trump à terre, l'écouter et argumenter suffit.

Epouse et mère à plein temps

Mais ce qui étonne surtout, quand on écoute Melania Trump, c'est sa conception de la place de la femme. Après avoir joué de sa plastique et de son image sexy pour se tailler son chemin vers le succès, elle a basculé dans une vie de mère au foyer à plein temps depuis la naissance de son fils unique, Barron, en 2006. Un choix respectable s'il ne s'en dégageait pas un petit vent rétrograde.

Dans un entretien accordé à Paris Match, Melania Trump se dépeint en parfaite ménagère, dédiée au bonheur de son époux et de son foyer. Ainsi, quand on l'interroge sur son absence lors des meetings, elle explique : "Ma préoccupation, quand il rentre à la maison, est de lui aménager un climat de paix et de tranquillité de façon qu'il récupère et puisse affronter ce terrible marathon."
Même impression lorsqu'elle partage le moment où elle se sent le plus heureuse : "Quand nous sommes en voiture, mon mari, mon fils et moi, seuls, tranquilles. Donald est au volant, Barron à ses côtés et moi à l'arrière. J'aimerais que cela ne finisse jamais."

Bienvenu dans les années 50. Couple de soap opera, les Trump ne sont décidément pas les candidats de la modernité.

À ne pas rater