Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Melancholia : Kirsten Dunst, une blonde déroutante

Elle s'apprête à investir nos salles de cinéma en mariée déchue dans "Melancholia", le dernier Lars Von Trier. Un film attendu par les puristes du genre "science-fiction", et les adeptes des productions un peu noires du très polémique réalisateur danois. On parle forcément de Kirsten Dunst, actrice aux multiples visages, discrète sous les projecteurs, gracieuse, légère, souriante, loin du stéréotype hollywoodien. Très loin.

Une beauté nordique qui nous piqua pour la première fois à l'âge de 11 ans dans "Entretien avec un vampire" de Neil Jordan. Tête bouclée à l'époque, elle nous frappe de plein fouet avec sa maturité étonnante et son côté poupée qui nous charme autant qu'il nous rend fébrile.

Fébrile oui, c'est bien le mot lorsque l'on sort de la projection de "Virgin Suicides". Son premier Coppola. Kirsten Dunst y campe une ado résignée, je-m'en-foutiste, décidée à en finir. Allure angélique, fragile, cheveux blonds fouettés par le vent, la comédienne nous scotche dans un rôle lugubre et touchant. Sofia Coppola en fait l'une de ses têtes d'affiche favorites. Nous aussi.

La voilà qui revient rouquine, quelques années plus tard dans "Spider-Man" de Sami Raimi. Coupe courte, plus sexy, plus "normale", Kirsten Dunst prouve qu'elle réussit aussi à convaincre dans un blockbuster américain. Elle réussit si bien qu'elle enchaîne le volet 2 puis le 3 et remporte le prix de Meilleure Actrice dans un film d'aventure et celui du "plus beau baiser" aux Teen Choice Awards.

Légère, frivole, elle crève l'écran dans "Marie-Antoinette" de Sofia Coppola. Pétillante et ultra féminine, la blonde nous fait aimer les films d'époque, les corsets, les jupons, les décolletés ostentatoires.

Une actrice qui sait parler à la caméra, assez surprenante pour changer de registre comme de chemise, qu'on a désormais hâte de découvrir demain, mercredi 10 août, au cinéma dans "Melancholia".

 

Chloé de Trogoff

À ne pas rater