Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Méduses, claquettes de piscine, K-Way... le kit has been en force

On boudait avant de les porter quand on avait 8 ans, on les détestait au collège, on les a enterrés au lycée... et voilà que les méduses, claquettes de piscines et autres K-Way sont revenus en force en 2014, passés du statut de ringuard à super-cool. La mode est folle ?

Oui, la mode n'est pas tranquille. Ce printemps-été 2014, elle est même en pleine crise identitaire, elle ne sait plus quel âge elle a, dans quelle époque elle vit au point d'opérer un retour dans le passé plutôt violent. Ultime transgression pour certaines, la méduse en plastique, souvenir de pêche à la moule en famille, est de retour comme la fameuse claquette de piscine de José le maitre-nageur, comme le K-Way synonyme de vent force10 + de pluie sur les côtes bretonnes. Autant de pièces anti-fashion il y a encore peu, revenues en 2013 pour devenir de super hits en 2014.

Le cas de la méduse

On l'a vue arriver, on était sceptiques. On l'est encore en fait et on ne sait pas si on passera le cap. Mais la méduse est maligne, elle est revenue toute colorée, pastel, vernie aussi, surfant sur la vague régressive qui sévit depuis plusieurs saisons maintenant. Mellow Yellow, American Apparel, Urban Outfitters... les marques les plus cools ont revisité la sandale pour un été 100% plastique, pailleté aussi et surtout coloré.

Une aubaine pour l'authentique Méduse, la marque française de chaussures en PVC moulé créée en 1946 pour les petons des plus petits essentiellement. Chaussure de plage reconnaissable à son bout arrondi, ses brides tressées et sa semelle à picots, la voilà au rang de must-have de l'été 2014. Mieux, elle se porte même avec des socquettes, fait écho avec une jolie couronne de tresse pour un look baby doll très rafraîchissant. Son gros plus ? Son prix. A partir de 9€ pour la véritable. De quoi s'offrir une bonne partie de la collection.

La claquette de piscine

On savait qu'elle n'était pas bien loin depuis que Céline avait revisité la fameuse Birkenstock avec des poils, rebaptisée Furkenstock et portée par l'une des starlettes les plus influentes de 2013 : Miley Cyrus. Sur les podiums Printemps-Eté 2014 Givenchy, Chloé, Isabel Marant ou encore Sacaï, la liste est exhaustive, la claquette de piscine opère un vrai retour en force au point d'investir les grandes enseignes de Zara à La Halle aux Chaussures en passant par Primark et Asos.

Exit la version plastique, et heureusement, la star se voit upgradée avec une bride en cuir, du métal doré, des clous, des oeillets, du lamé et des plateformes plus ou moins élevées. Un look presque japonisant pour ceux et celles (oui c'est mixte) qui la porterait avec des chaussettes et un look très pointu voire d'initiés pour les autres. La règle ultime pour ne pas se voir étiqueter marginal ? Les porter avec un vestiaire ultra-minimaliste, épuré, presque classique.

Le K-Way

Aussi basique qu'incontournable, le K-Way est si mythique qu'il est passé de nom propre à nom commun aussi naturellement que Frigidaire ou Scotch. Créé en 1965, le fameux coupe-vent est un inimitable d'abord rangé au rang des vêtements pratiques un point c'est tout (qui n'a pas eu sa banane contenant son K-Way tout froissé ?). Un must-have familial au même titre que le cirée qu'on était bien content de troquer en grandissant contre une parka ou un trench imperméabilisé.

Revival nineties oblige en 2014, la veste de pluie is back, en force, meilleure amie d'une poignée de hipster d'abord qui raffolent d'un certain Claude, la collection flashy de la marque. Et voilà que, sans qu'on ne comprenne trop pourquoi, le K-Way collabore avec le peuple. Un peuple qui s'habille en Maje oui ok, un peuple haut de gamme donc, mais un peuple qui se rapproche davantage du commun des mortels que l'aficionados de colette.

Maje qui s'est donc associée à l'enseigne cette saison pour créer une mini série de 4 modèles aux lignes ultra-féminines. Imprimé léopard, manches 3/4, lien coulissant pour effet de volume... on craquerait bien. Chez les hommes, le phénomène a pris encore plus d'ampleur, du coupe-vent ultra-branché au style plus "normcore" (ndlr : comprenez normalité extrême ou le style anti-style), la concurrence est féroce.

La salopette

Autre pièce à ressortir des placards de notre crise d'adolescence : la salopette. Une autre conséquence de la vague 90's, aperçue sur les podiums été 2014 de DKNY à Balmain mais aussi et surtout sur les stars les plus street du moment à l'image de Rihanna. Vêtement cool par excellence, de fille cool et stylée car il faut l'apprivoiser, la pièce en denim fait un malheur avec des baskets (mieux des méduses !) et un top basique même si, il faut bien le dire, elle nous rappelle, outre le Prince de Bel-Air, cette époque où Eminem jouait aux rappeurs blacks avec succès. Une époque bien loin et oubliée dont nous avons brûlée pas mal de photos... L'heure est plus que jamais à la réconciliation avec notre passé, aussi douteux soit-il.

Vous l'aurez compris, pour être au top cet été, on porte des claquettes de piscine avec une salopette, des méduses colorées + socquettes avec une robe de jeune fille et on n'oublie pas son coupe-vent dès que le temps se gâte. C'est papa-maman qui vont être contents.

Et toujours plus d'inspirations pour les shoes addict sur le site Shoeista.fr

À ne pas rater