Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Maurane : sa petite annonce pour trouver l'amour

"Un mec beau, simple, gentil, efficace, qui a de l'humour, qui est un bon amant, qui me fait vibrer." C'est tout ce que demande Maurane, qui commence à en avoir ras-le-bol d'être célibataire.

Maurane en a marre du célibat. Elle l'a fait savoir sur les ondes : interrogée sur MFM hier, la chanteuse de 54 ans a passé une petite annonce pour trouver l'homme parfait. "Souhai­tez-moi un homme, un vrai", a-t-elle déclaré. Mais elle ne veut pas n'importe qui : son "futur compagnon de route" doit être "un bon amou­reux, un mec beau, simple, gentil, effi­cace, qui a de l'hu­mour, qui est un bon amant, qui me fait vibrer. Voilà, je ne suis pas du tout exigeante".

Ce n'est pas la première fois que Maurane lance un appel de la sorte. En août 2013, l'ancienne jurée de la "Nouvelle Star", de son vrai nom Claudine Luypaerts, écrivait sur Twitter : "Chanteuse à voix, 1m 61, 52 ans, 69kg, gros seins, grosses hanches, pas belle mais charme. Sur le marché pour hommes bruns grands, beaux et désintéressés. Eh les gaillards... si vous avez 52 ou plus ou un peu moins.... Suis dispo. Suis pas belle mais SWAG ! Voilà, vous savez tout". Une annonce qui ne manque pas d'humour !

Maurane, célibattante en souffrance

Maurane n'a pas toujours été célibataire. Elle a connu quelques jolies histoires, trop souvent entachées par ses problèmes de poids. Sur le plateau de "On n'est pas couché", en mars dernier, la chanteuse belge regrettait ses kilos en trop : "Il faut les porter. Faut les porter psycho­­lo­­gique­­ment, physique­­ment c'est quand même une souf­­france. Enfin moi j'es­­time que c'est une souf­­france". Et d'ajouter, dans son autobiographie ("Trop forte !", éd. Michel Lafon, ndlr) au sujet d'un certain "Jean-Pierre" : "Il n'ai­mait que les filles minces : mon corps le rebu­tait. Il m'ai­mait, il me le répé­tait en pleu­rant, seule­ment mon corps était de trop". Espérons que Maurane trouve un jour chaussure à son pied.

À ne pas rater