Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mathieu Kassovitz : le cinéma français, la politique... ses plus gros dérapages

Mathieu Kassovitz, l'acteur et réalisateur français qui ne mâche pas ses mots lorsqu'il a quelque chose à dire.
Mathieu Kassovitz, l'acteur et réalisateur français qui ne mâche pas ses mots lorsqu'il a quelque chose à dire.

Mathieu Kassovitz n'a pas, mais pas du tout, sa langue dans sa poche. Lorsqu'il a quelque chose à dire, il le dit sans langue de bois et advienne que pourra. Retour sur six plus gros dérapages.



"J'encule le cinéma français"

Nous sommes en janvier 2012, au moment des nominations aux César. Alors que les films comme "Polisse" de Maïwenn ou "The Artist" avec Jean Dujardin sont nominés dans plusieurs catégories, le dernier-né de Mathieu Kassovitz, "L'Ordre et la Morale", ne l'est qu'une seule fois. Vraisemblablement pas assez pour le réalisateur qui exprime son mécontentement sur Twitter : "'L'ordre et la morale'. Une seule nomination aux césars. J'encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde." (NB : le message n'est aujourd'hui plus disponible sur Twitter puisque le réalisateur a changé de compte, mais personne ne l'a oublié...). Source : Next de Libération.
Bande annonce du film "L'ordre et la morale" de Mathieu Kassovitz.



Le cinéma français, une "partouze artistico-commerciale"

Peu de temps après cette "déclaration" au cinéma français, l'acteur et réalisateur a été reçu sur TPS Star et en a profité pour expliquer ses propos : "On travaille dans des tout petits groupes, on retrouve les mêmes acteurs dans les mêmes films faits par des copains... Je trouve que cette partouze artistico-commerciale n'est pas excitante. Et j'en suis extrêmement malheureux."
Mathieu Kassovitz dans "La quotidienne du cinéma" sur TPS Star en février 2012.



Nadine Morano, "une conne"

Toujours en 2012, Mathieu Kassovitz a souhaité répondre à un tweet de Nadine Morano qui déclarait que "Sur tweeter il y a beaucoup de lâches qui insultent cachés derrière leur anonymat ce qui me conforte dans l'idée qu'il faudrait l'interdire". La réponse du réalisateur a été on ne peut plus claire : "Nadine Morano, je ne suis pas un anonyme du net. Mon compte est certifié, pourtant je vous trouve très conne. Je peux le dire aux autres ?" Il aurait également poursuivi en twittant : "Nadine Morano n'est pas une pute, une truie ou une nazi et elle peut le prouver face à un juge. Par contre une conne..." (Source : Atlantico)
Nadine Morano
Nadine Morano



Nicolas Sarkozy et "ces fils de putes de l'UMP"

A quelques mois de l'élection présidentielle de 2012, Mathieu Kassovitz a fait savoir qu'il ne souhaitait pas vraiment encourager la candidature du président sortant, Nicolas Sarkozy. Et c'est toujours via Twitter qu'il l'a fait savoir : "Si NS passe un deuxième tour la France est un pays de collabo neo fasciste. Il faut se débarrasser de ces fils de putes de l'UMP avec fracas". (Source : LeFigaro.fr)
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy



Frédéric Beigbeder, "un bobo sous coke"

Après les personnalités politiques et le cinéma français, c'est sur l'écrivain et réalisateur Frédéric Beigbeder que Mathieu Kassovitz a souhaité donner son avis. Et notamment le film "L'amour dure trois ans" avec Louise Bourgoin et Gaspard Proust. "'L'amour dure trois ans' : Un film français qui donne envie de rester dans l'avion et de retourner à LA", déclare Mathieu Kassovitz sur Twitter. "Perso, j'ai tenu 30 minutes. Prendre l'avion en long courrier permet d'évaluer l'état du cinéma français. C'est pour ça qu'ils ont mis des sacs à vomir ?" Avant de récidiver quelques instants plus tard avec : "Donc Frédéric Beigbeder fait des films sur sa vie et présente une émission de critiques de cinéma. Rien n'arrête un bobo sous coke." (Source : Public.fr )
Bande annonce du film "L'amour dure trois ans" avec Louise Bourgoin et Gaspard Proust.



"Vin Diesel a été un vrai bâtard"

En 2013, Mathieu Kassovitz adapte le roman de Maurice G. Dantec "Babylon Babies". Pour "Babylon A.D.", il tourne avec Vin Diesel, l'acteur aux gros muscles de "Fast ans Furious" et visiblement, il n'en garde pas un souvenir impérissable. Il confie au magazine Karaté Bushido que "Vin Diesel a été un vrai bâtard avec Alain Figlarz (qui gère les cascades), moi et surtout Jérôme Le Banner. Vin Diesel n'est jamais venu aux répétitions, il n'a jamais travaillé." Il ajoute que "le personnage de Jérôme était magnifique et l'autre connard n'est pas venu. Il a tout simplement planté l'équipe et tous les figurants." Voilà voilà. (Source : Plurielles.fr.)
Bande annonce du film "Babylon A.D" avec Vin Diesel et Mélanie Thierry.
À ne pas rater