Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marion Cotillard nie toute relation avec Brad Pitt

Il était grand temps qu'elle réagisse, elle l'a fait sur les réseaux sociaux. Marion Cotillard, touchée par le déversement de haine et les rumeurs infondées qu'elle juge d'une débilité profonde a décidé de répondre aux médias à travers une déclaration touchante et drôle. 

Après 24 heures de rumeurs, de suppositions et d'insultes sur les réseaux sociaux, Marion Cotillard a décidé de sortir de son silence. Accusée d'être à l'origine de la séparation de nos très chers Brangelina, l'actrice s'est vue obligé de se justifier dans un texte publié sur son compte Instagram, l'endroit même où depuis hier, elle est victime de harcèlement de la part de pro-Angelina à coups d'emojis vipère. Déclaration très longue donc, en français et en anglais s'il vous plaît, dans laquelle la trentenaire rappelle sa relation avec Guillaume Canet, homme de sa vie et père de son enfant. La belle en profite pour confirmer une deuxième grossesse. Comme une manière d'entériner l'affaire une bonne fois pour toutes. Un véritable bras d'honneur aux médias qui ont relayé la rumeur sans preuves.

Marion Cotillard et Jennifer Aniston, victimes collatérales

Les bruits les plus fous courent depuis l'annonce du divorce de Brad et Angelina. Des rumeurs à la hauteur de la place du couple dans la pop culture. Le problème : Brangelina déchaîne tant de passion qu'il entraîne plusieurs victimes dans sa chute. La seule erreur de Marion Cotillard est d'avoir fait son métier d'actrice aux côtés de Brad Pitt, tout simplement. Heureuse en couple elle est aujourd'hui obligée de se justifier sur une non-affaire ridicule.

Même histoire pour Jennifer Aniston qu'il est grand temps de laisser tranquille. Douze ans que l'actrice est séparée de Brad et pourtant il est rare de lire un article sur elle qui ne mentionne pas son ex. Un sexisme ambiant qui a atteint des sommets avec la une du New York Post montrant une Jennifer Aniston riant aux éclats flanqué du titre : "Brangelina 2004-2016". La fin du couple mythique suscite des réactions excessives, on peut le comprendre, mais pourquoi y mêler ces deux femmes accomplies et heureuses en amour ?

À ne pas rater