Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marion Bartoli : la nouvelle muse de Nicolas Sarkozy ?

Au lendemain de son interview sur France 2 signant son retour en politique, Nicolas Sarkozy a lancé sa campagne pour devenir le nouveau numéro un de l'UMP. Et pour se donner du cœur à l'ouvrage, il semblerait que ce soit du côté de l'ex-tenniswoman Marion Bartoli qu'il ait trouvé l'inspiration.

Cette fois, c'est officiel. Après deux ans et demi passés à entretenir la flamme, Nicolas Sarkozy a décidé de faire son retour en politique. Lui qui, au soir du 6 mai 2012, avait affirmé "qu'après cinq ans à la tête de l'État, mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent" a fait machine arrière. La faute à cette France qu'il dit avoir dans la peau.

Dimanche soir, face à Laurent Delahousse sur France 2, il s'est exprimé durant 40 minutes. Egal à lui-même, il a pris soin de recadrer le beau gosse du PAF ("Monsieur Delahousse, je vous respecte, mais pourquoi ne pas être précis ?") et de se présenter comme la meilleure alternative contre le gouvernement actuel et la montée de l'extrême-droite.

C'est donc contre l'avis de sa femme, Carla Bruni, que Nicolas Sarkozy a décidé de redescendre dans la fosse aux lions. Elle qui était plus que réticente à le voir repartir au front devra se résoudre à le suivre à ses meetings de campagne pour la reconquête de l'UMP, un parti laminé par les affaires (Bygmalion, pour ne pas la citer) et les dissensions entre les têtes d'affiche de la droite.

Pour ce faire, l'ancien président de la République a une botte secrète : Marion Bartoli. Lui qui peut se vanter de s'être vu offrir par l'ex-tenniswoman la raquette avec laquelle elle a remporté le tournoi de Wimbledon en 2013, n'a pas manqué de vanter son courage et sa ténacité à toute épreuve.

"Elle a mis un terme à sa carrière tant son corps était à bout ! Elle ne pouvait plus poser le pied par terre qu'après une heure et demi de massages et de soins. En dépit de sa souffrance, elle a accompli son destin : gagner un tournoi du grand chelem. Sa volonté a été plus forte que tout !", tels sont les propos tenus par Nicolas Sarkozy rapportés par le magazine Le Point.

Voilà une force de caractère qui pourrait bien inspirer l'ancien président. Il suffit de remplacer la souffrance physique de Marion Bartoli par le bilan de son mandat et les affaires dans lequel il serait impliqué. "L'envie peut triompher de tous les obstacles". Un adage qui reste à vérifier dans son cas.

À ne pas rater