Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marine Lorphelin vs Auline Grac : quelle reine de beaute pour la France ?

Samedi dernier, la France a découvert Marine Lorphelin Miss France 2013. Lundi elle a eu le droit à une seconde miss, Auline Grac élue quant à elle Miss Prestige National. Car on est comme ça les Français, incapables de se contenter d'une seule Reine de beauté, mais pas non plus capables d'héberger une seule Miss Monde depuis les années 50. Toujours est-il donc que cette année encore, les deux comités se font concurrence. D'un côté Sylvie Tellier, de l'autre l'infatigable Geneviève de Fontenay bien décidée à croquer elle aussi sa part du gâteau depuis le banc de touche.

Et au milieu de tout ça, deux têtes couronnées donc censées représenter la beauté à la française. D'un côté la première élue, Marine Lorphelin, 19 ans et représentante de la Bourgogne. De l'autre, Auline Grac 21 ans miss Provence. Il ne nous reste plus qu'à déterminer laquelle de nos deux reines de beauté sera la plus apte à représenter notre pays. Car là, on ne parle ni de Miss Monde ni du cultissime Miss Univers, on n'en n'est pas encore là. Il s'agit pour le moment de savoir qui des deux a vraiment mérité son écharpe et de savoir si l'on est plutôt team Sylvie ou team Geneviève, car dans cette histoire-là, c'est aussi une question de camp.

Guéguerre entre les deux comités qui décrédibilise le statut de la miss française, on aurait tendance à laisser de côté le titre de Miss Prestige National dont le nom ne fait finalement pas rêver plus que ça. Tiraillés entre notre loyauté pour la dame au chapeau et la célèbre écharpe de Miss France qui nous a toutes au moins fait rêver lorsque nous étions petites, difficile de se prononcer.

Ces demoiselles vont donc devoir faire leurs preuves si elles veulent se démarquer l'une de l'autre. Têtes bien faites et supposées bien pleines puisque l'une est étudiante en deuxième année de médecine et l'autre en première année d'ostéopathie, les nouvelles protégées vont devoir nous faire oublier que chez les miss ce n'est pas toujours joli joli. La première qui y arrivera aura nos faveurs, pas avant !

À ne pas rater