Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marie Gillain revient sur sa cover sulfureuse pour Lui, "ça m'a fait rire"

Marie Gillain seins nus en couverture de Lui, voilà une vision à laquelle on n'était pas vraiment préparé. Ce 16 mars 2015 dans "C à vous", l'actrice, actuellement au théâtre dans "La Vénus à la fourrure" est revenue sur la cover dont on a tant parlé...

Lorsqu'on l'a découverte seins nus en couverture du sulfureux magazine Lui en janvier 2015, Marie Gillain nous a pris de court. Après Rihanna, Gisele Bündchen ou encore Laetitia Casta, on l'avoue, on n'avait pas vraiment pensé à cette femme-enfant comme cover girl. Quelques mois plus tard, l'actrice est revenue sur cette fameuse une sur le plateau de l'émission "C à vous" du 16 mars 2015.

Marie Gillain : l'éternelle ado a bien changé

Longtemps vue comme une fille sage au look d'éternelle ado, la jolie Belge de 39 ans a semble-t-il amorcé un nouveau tournant dans sa carrière et dans sa vie de femme depuis qu'elle joue dans la pièce de théâtre "La Vénus à la fourrure" mise en scène par Jérémie Lippmann. Une métamorphose qu'elle a expliqué ce lundi autour de la table de "C à vous". Sur la nouvelle image sexy qu'elle véhicule, elle avoue : "C'est drôle comme l'image peut changer tout d'un coup en fonction des rôles qu'on incarne. Tout d'un coup, je suis passée actrice sulfureuse".

Une cover en accord avec ce qu'elle est aujourd'hui

Quant à la couverture de Lui, celle qui a succédé à Rihanna topless, à une Gisele Bündchen nue dans sa piscine ou une Laetitia Casta entièrement dénudée, elle explique : "Et puis après on m'a proposé Lui et ça m'a fait rire. Parce que fondamentalement moi, j'aime jouer toutes sortes de personnages, mais je ne me suis pas tout d'un coup réveillée un jour : 'Ah ça y est je deviens une espèce de femme fatale qui grimpe aux rideaux'".

Dans une interview accordée au site Sudinfo.be, celle qui revendique volontiers avoir "des couilles" revenait déjà sur sa couv' sulfureuse et déclarait à l'époque : "C'était le moment de le faire. Cela pouvait être quelque chose de cohérent avec la pièce 'La Vénus à la fourrure'. Je ne le ferai pas dans dix ans. Ce sera trop tard. Je suis ravie de l'avoir fait et je l'assume."

Une couverture donc parfaitement en accord avec la femme qu'est l'actrice aujourd'hui.

À ne pas rater