Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marie Gillain : que devient la jolie Belge de "Mon père, ce héros" ?

Déjà 20 ans que l'actrice s'invite régulièrement sur le grand écran. Discrète, la jolie Belge s'est construit une carrière réfléchie, variant les rôles. A 38 ans, on croit l'avoir perdue de vue. Que devient donc Marie Gillain ?

Actrice discrète au joli minois, Marie Gillain n'est pas du genre à faire dans le coup d'éclat. Depuis ses débuts devant la caméra, dans "Mon père, ce héros" aux côtés de Gérard Depardieu, la comédienne n'a jamais quitté le grand écran. Pour un peu, on s'étonne presque de la croire aux abonnés absents. Si la Belge ne fait pas de vague, elle n'en a pas moins une filmographie bien fournie.

Celle qui a fait ses débuts à 16 ans avec Gérard Depardieu aime varier les partitions. Jouant souvent les jeunes innocentes un brin délurées à ses débuts, elle se fait rapidement remarquer par son talent. Déjà nominée aux César avec son premier film, elle récidive dans "L'Appât" de Tavernier, qui lui vaut de décrocher le prix Romy-Schneider en 1996.

Oscillant entre films grand public et d'auteur, elle tourne avec Cédric Klapisch ("Ni pour, ni contre (bien au contraire)"), impressionne sur les planches (dans "Le journal d'Anne Franck", pièce pour laquelle elle est nommée au Molière de la révélation théâtrale) et donne la réplique à Vincent Lindon dans "Toutes nos envies", qui lui vaut une nouvelle nomination au César de la meilleure actrice en 2011.

A raison de 3 ou 4 films par an, Marie Gillain est une boulémique méconnue, qui enchaîne les tournages, freinant sa carrière en de rares occasions, notamment lors de ses 2 grossesses. A 38 ans, elle a joué dans près de 30 films, donné dans le doublage (dans "Kung Fu Panda" 1 et 2). Son dernier fait d'armes, c'était dans "Landes", sorti en 2013, film de François-Xavier Vives. On n'a pas non plus oublié son passage au Festival du film de Venise, en 2011, ou elle a brillé dans une robe dorée Elie Saab.

Lundi soir, la brunette était - comme Virginie Efira - au Dîner des producteurs, organisé par l'Académie des César. Petite robe noire pimentée par un large décolleté (l'une de ses valeurs sûres) et chignon flou, l'actrice était apprêtée sans trop en faire. Elle qui n'a jamais fait de pause au cinéma reviendra bientôt dans "Mirage d'amour avec fanfare", d'Hubert Toint. Une nouvelle aventure pour une actrice qui aime tellement se glisser dans la peau de personnages, et qui y arrive si bien.

À ne pas rater