Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marianne Faithfull : alcool, amour et célébrité, l'icône anglaise à coeur ouvert

Aussi mythique que secrète, Marianne Faithfull se livre ce mois-ci en interview dans les pages de Vanity Fair à l'occasion de son nouvel opus "Give my love to London". L'occasion d'en (re)découvrir un peu plus sur cette sulfureuse Anglaise à la vie aussi mouvementée que sa carrière.

Marianne Faithfull. Un nom qui suffit à mettre en émoi les amoureuses des fashions icons comme ceux de musique british. Idole des jeunes dans les années 60-70, la beauté blonde a connu le feu des projecteurs comme la descente aux enfers. Réputée pour son sens du style comme ses liaisons dangereuses, notamment sa surmédiatisée romance avec le leader des Rolling Stones, Mick Jagger, la chanteuse est dotée de cette aura de "légende", un statut contre lequel elle se bat encore aujourd'hui à 67 ans comme elle le raconte au cours de son interview pour Vanity Fair.

Des rencontres aux Alcooliques Anonymes

Trois ans après son dernier opus "Horses and High Heels", l'interprète du cultissime "Sister Morphine" (offert aux Rolling Stones) est de retour avec "Give my love to london", un disque "enregistré en deux semaines" sur lequel on retrouve cette même voix grave et éraillée par le temps et les excès. Des folies de jeunesse qu'elle a désormais derrière elle, évitant l'alcool, la cigarette et les "les tumultes de la vie sociale". "Je fais le plein de rencontres et de contacts à mes réunions des Alcooliques Anonymes", explique-t-elle faisant ainsi fi de sa légende. "Je ne comprends pas la déférence, c'est vraiment un tas de conneries pour moi", poursuit la chanteuse qui a fait de son humour une manière de détendre ses interlocuteurs.

Une Marianne qui parle d'amour

C'est donc une Marianne Faithfull bien différente de l'image sulfureuse et "epic" qu'elle peut avoir depuis des années maintenant que l'on (re)découvre. Un changement qui se ressent aussi sur son nouvel opus, disponible depuis septembre 2014 où elle fait la part belle à l'amour. Pour découvrir ce symbole de la musique anglaise, rendez-vous le 20 novembre prochain lors de son passage sur une scène toute aussi mythique, mais française pour le coup, l'Olympia.

Découvrez l'interview complète dans Vanity Fair, numéro 17 de novembre 2014.

À ne pas rater