Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mariah Carey, mère extrême ? Elle vire les nounous en un claquement de doigts !

Mariah Carey est une vraie mère louve et il est hors de question que qui que ce soit tente de la détrôner dans le coeur de ses adorables jumeaux, Monroe et Morrocan. Les nounous qui envisageraient de travailler au service de la diva n'ont qu'à bien se tenir !

Maman légèrement extrême Mariah Carey ? C'est fort possible et après tout, cela ne serait pas si surprenant que ça. Quand on sait qu'elle est capable d'aller au zoo en robe de bal ou d'acheter l'intégralité des billets de première classe d'un vol pour être sûre d'avoir la paix pendant le voyage, on se dit que la chanteuse est capable de tout.

Aujourd'hui, cette petite tendance à faire les choses à fond serait en train de causer bien du souci à Mariah Carey. En effet, une nourrice qui a travaillé à son service d'octobre 2013 à janvier 2014 aurait décidé de trainer la diva en justice pour licenciement abusif et mauvaises conditions de travail.

D'après le New York Daily News, la nounou en question prénommée Simonetta, aurait manifesté bien trop d'attention et d'amour aux deux enfants de Mariah Carey. Jalouse et surtout, en guerre contre toute nounou qui pourrait la remplacer dans le coeur de ses bébés, la chanteuse a décidé de congédier Simonetta manu militari.

Les nounous ? Mariah les vire, "clac, comme ça !"

Ce qui pourrait bien donner raison à l'ex-employée de la star s'il y a un jour un procès, c'est une interview de Mariah Carey au micro d'une radio américaine datant de février 2014, soit quelques jours seulement après le renvoi présumé de la nounou. "Malheu­reu­se­ment, je suis obligée d'avoir des nounous, mais je suis beaucoup sur leur dos. Et je les vire, clac, comme ça" avait-elle raconté en claquant des doigts. "Je déteste faire ça, mais c'est nécessaire si elles essayent de se rendre plus importante que moi dans l'esprit de mes enfants", ajoutait alors la chanteuse.

Si un procès se dessine à l'horizon, Mariah Carey pourrait bien regretter ces propos. Qu'elle prépare tout de suite son chéquier. Simonetta lâchera peut-être l'affaire contre une somme rondelette, la somme nécessaire à l'achat de tous les billets première classe d'un vol long-courrier, par exemple !

À ne pas rater