Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Maria Sharapova, sucrée et scintillante pour le lancement de ''Sugarpova''

Fraîchement revenue de Londres où elle est parvenue à décrocher une médaille d'argent, Maria Sharapova reprend ses affaires de business woman.

Car oui, la jolie russe est bien plus qu'une championne de tennis : elle a déjà tout d'une it-girl. Pour cause, très intéressée par la mode, la belle a réussi depuis quelques temps à capter l'attention de la fashion sphère. Elle est désormais l'une des rares sportives à s'offrir la couverture des plus grands magazines comme Harper's Bazaar et à assister aux défilés de créateurs.

C'est donc sans surprise que la blondinette a décidé de mettre sa notoriété à profit pour de lancer une ligne de bonbons nommée "Sugarpova".

Afin de promouvoir sa nouvelle gamme de produits, Maria s'est rendue à la boutique Henri Bendel de New York, hier, dans un style digne d'une grande fashionista.

Vêtue d'une petite robe crème à manches courtes surpiquée d'anneaux bleus et argents en perles, la jeune femme décide de mettre en avant la dernière collection d'un jeune créateur : David Koma. Une pièce joviale et scintillante dont les manches et la coupe permettent d'affiner la carrure un peu trop athlétique de Maria.

Déjà doté d'un sens du style pointu, la tenniswoman décide de customiser sa robe à l'aide d'un col lamé argent et d'une paire d'escarpins en daim bleu Klein vintage signée Sergio Rossi.

Afin de na pas alourdir sa silhouette, elle choisit ensuite de se nouer les cheveux en un chignon décoiffé. Maria dégage ainsi son visage pour mieux valoriser son teint sunkissed, son maquillage rétro et ses boucles d'oreilles façon diamants Henri Bendel.

Jeu, set et match !

À ne pas rater