Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Margherita Missoni : héritière et maman, rencontre avec une papesse de la mode

L'héritière emblématique de la maison Missoni, ambassadrice de la griffe et directrice artistique des collections accessoires et plage, nous invite à découvrir son quotidien milanais. Jeune maman d'un petit Otto, Margherita Missoni croque la vie à pleine dent. De ses occupations familiales à son identité mode, en passant par son engagement humanitaire, la fille d'Angela Missoni se dévoile, le temps d'une rencontre à coeur ouvert.

À quoi ressemble votre journée type ?

Réveil à 7h30. Je change la couche de mon fils, Otto, et je prends mon petit déjeuner avec lui et mon mari vers 8h30. Puis, la plupart du temps, je fais une heure de sport avec un coach chez moi. Ensuite je me douche, et je cours au bureau qui est à moins d'un kilomètre de chez moi. Après, je déjeune chez moi avec Otto. Je passe ensuite mon après-midi au bureau, puis, vers 18h, je rentre à la maison retrouver ma petite famille. Le temps d'arriver, c'est l'heure du bain et du dîner du petit, pour qu'il soit au lit vers 20h... Ensuite, je dîne avec mon mari, chez nous ou au restaurant.

Comment définiriez-vous votre style ?

Mon style est spontané et instinctif. Il reflète mon expérience, ce que j'ai vu, où j'ai été, qui j'ai rencontré. Ayant grandi dans l'esprit de la maison Missoni, l'esthétique de la marque est vraiment imprégnée en moi. Mais je ne dirais pas que cela prend le dessus sur mon propre style. Puisque ma vie, ce n'est pas que Missoni. J'adore la mode et je suis une bonne cliente de plusieurs de nos concurrents. Il est aussi important pour moi de savoir ce qu'il se trouve sur le marché ! Mes marques préférées sont : Azzedine Alaïa, Proenza Schouler, Charlotte Olympia, Miu Miu, Giambattista Valli, Acne Studios, Céline, Prada, Zac Posen, Manolo Blahnik, Hermès, Marco De Vincenzo, Chanel, The Row...

Des pièces favorites dans votre garde-robe ?

Un manteau Jeanne Lanvin noir de 1948. Un vieux trench Burberry que j'ai depuis 13 ans, et une paire de cuissardes Alaïa en pony haïr noir, que j'ai aussi depuis très longtemps. Sans oublier mon gilet Missoni en patchwork de 1968.

En dehors de la mode, on connait votre investissement pour l'humanitaire. Quelles sont les causes qui vous tiennent à coeur ?

OrphanAid Africa (OA) est un organisme sans but lucratif et non gouvernemental fondé
par Lisa Lovatt-Smith en 2002. L'objectif de l'organisation est de s'assurer que les enfants du Ghana grandissent dans un milieu sûr, avec les soins et la protection appropriés. J'ai toujours été très sensible lorsqu'il s'agit d'enfants. Ainsi, lorsque j'ai entendu parler par hasard de la nouvelle aventure de Lisa, il ne m'a pas fallu longtemps pour planifier un voyage au Ghana pour voir ce qu'elle faisait. Deux semaines plus tard, j'étais sur place et après ma période de bénévolat, j'ai continué de travailler avec l'association. Il y a 10 ans, j'ai fondé un nouveau chapitre pour l'organisation, une branche italienne dont je suis la présidente. Sensibiliser les gens et recueillir des fonds pour la cause a été mon principal objectif depuis. La mode m'aide à faire cela, en vendant ma garde-robe ou en impliquant d'autres compagnies.

Qui est la plus belle personne que vous ayez rencontrée ?

Parlant de femmes étonnantes, je voudrais mentionner mon amie, et une des personnes les plus généreuses que je connaisse : Lisa Lovatt ­Smith. Lisa est un véritable humanitaire, et défend coûte que coûte les droits des enfants. Elle est la fondatrice de OrphanaidAfrica, et a aussi récemment écrit un mémoire "Who knows tomorrow" : l'histoire fascinante d'une femme qui a renoncé à un monde luxueux pour se consacrer a des oeuvres caritatives...

De quoi êtes-vous fière ?

De mon bébé.

Quelle est le plus beau compliment que l'on vous ait fait ?

Que j'étais la plus généreuse et la plus aimante des amies.

Quels sont vos projets à venir ?

Avec ma soeur Teresa, nous sommes ambassadrices du projet caritatif "Gold For Kids" de la Fondation Veronesi. Ce projet est destiné à représenter l'engagement réel de la fondation Veronesi dans le domaine de l'oncologie pédiatrique ; pour soutenir les soins médicaux dans ce domaine et promouvoir l'information, la science : nous voulons aider ces enfants, nous voulons leur donner les meilleurs soins possibles pour augmenter de manière significative les chances de guérison.

Par Léa Trichter Pariente

À ne pas rater