Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Manuel Valls : les femmes de sa vie

Manuel Valls et son épouse, Anne Gravoin. Un couple très médiatisé.
Manuel Valls et son épouse, Anne Gravoin. Un couple très médiatisé.

Si les mentors de Manuel Valls sont tous des figures masculines, son entourage n'en oublie pas d'être féminin. Premier ministre de François Hollande depuis un peu plus d'un an, l'homme politique est plus mystérieux qu'on ne le croit. Retour sur son parcours et sur les femmes de sa vie.

Omniprésent dans la classe politique française, Manuel Valls occupe le poste de Premier ministre depuis le 31 mars 2014. En tête de file de la "social-démocratie", il représente pour les uns le renouveau du Parti Socialiste ; pour les autres, il est le "Sarkozy de la gauche", représentant du pendant libéral du parti.

Plus populaire que l'actuel président de la République, objet de fantasmes pour une frange féminine de la population, l'animal politique intrigue. Pour mieux le comprendre, peut-être faut-il s'intéresser à son parcours et aux femmes qui l'ont jalonné.

Luisangela Galfetti

Né à Barcelone, Manuel Valls est le fils d'un artiste peintre catalan et d'une mère suisse originaire du Tessin. Si le premier ministre a souvent mentionné ses origines espagnoles (il a été naturalisé à l'âge de vingt ans), il se fait plus taiseux en ce qui concerne ses racines helvétiques.

De sa mère, Luisangela Galfetti, on sait qu'elle est la soeur de l'architecte Aurelio Galfetti et qu'elle a quitté son pays à l'âge de vingt ans. Ce n'est que rarement que Manuel Valls l'évoque en interview, comme au micro de Swissinfo.ch, à qui il décrit une femme "très méditerranéenne, excellente skieuse".

De la Suisse, il dit "y être beaucoup allé", quand il était enfant. "Ma grand-mère nous accueillait. J'aimais beaucoup les balades, les dîners dans les grotti (les restaurants typiques de la région, NDLR), les petites chapelles le long des chemins de montagnes, au milieu des chèvres... Presque une "carte postale Heidi" du côté italien. J'essaie de passer en Suisse de temps en temps, voir le cimetière de mes grands-parents. Cette région est toujours présente dans ma mémoire, comme une musique douce et agréable, familiale..."

Sa mère, elle, était bien présente le jour où il s'est vu remettre la Grande Croix de l'Ordre du Mérite, le 22 octobre 2014, des mains de François Hollande. Fierté maternelle oblige.

Manuel Valls et sa mère, Luisangela Galfetti, le jour de la remise de sa Grande Croix de l'Ordre National du Mérite, le 22 octobre 2014.
Manuel Valls et sa mère, Luisangela Galfetti, le jour de la remise de sa Grande Croix de l'Ordre National du Mérite, le 22 octobre 2014.

Manuel Valls et sa mère, Luisangela Galfetti, le jour de la remise de sa Grande Croix de l'Ordre National du Mérite, le 22 octobre 2014.

Sa soeur, Giovanna

Manuel Valls a une soeur cadette, qui a vu le jour seize mois après sa naissance, en Espagne. Prénommée Giovanna, elle vit toujours à Barcelone. Et si on la connaît un peu, c'est parce qu'elle s'est confiée aux journalistes Jacques Hennen et Gilles Verdez, auteur d'une biographie de l'homme politique : "Manuel Valls, les secrets d'un destin" (Editions du Moment).

Elle y raconte notamment son passé de toxicomane, tombée dans l'héroïne à cause de ses déceptions amoureuses. "Je suis devenue junkie, marginale, un fantôme." Révélant avoir contracté le Sida et l'hépatite C, la soeur de Manuel Valls a depuis 2004 "décidé de vivre" et de s'en sortir.

Dans ce livre, la soeur de s'épanche aussi sur le côté grenouille de bénitier de l'homme politique. "Nous allions à la messe le dimanche. Je me suis demandé si Manuel n'allait pas faire le séminaire." Manuel Valls, prêtre ? Il s'est finalement choisi une autre vocation.

La soeur de Manuel Valls, Giovanna, s'est épanchée dans la biographie consacrée à l'homme politique, n'hésitant pas à se confier sur sa propre toxicomanie.
La soeur de Manuel Valls, Giovanna, s'est épanchée dans la biographie consacrée à l'homme politique, n'hésitant pas à se confier sur sa propre toxicomanie.

La soeur de Manuel Valls, Giovanna, s'est épanchée dans la biographie consacrée à l'homme politique, n'hésitant pas à se confier sur sa propre toxicomanie.

Nathalie Soulié

Dans les années 80, Manuel Valls s'inscrit à la Sorbonne. Là, il décroche une licence d'histoire et en profite pour rencontrer Nathalie Soulié, qui partagera sa vie durant vingt ans. Discrète, cette professeure des écoles a toujours veillé à se tenir loin des médias. Elle est la mère de ses quatre enfants : Benjamin, né en 1991, Ugo, en 1993, et les faux jumeaux Alice et Joachim.

Anne Gravoin

Manuel Valls et Anne Gravoin se sont mariés en 2010.
Manuel Valls et Anne Gravoin se sont mariés en 2010.

Régulièrement aperçue main dans la main avec le premier ministre, Anne Gravoin est à coup sûr la femme la plus médiatisée de la vie de Manuel Valls. La violoniste et co-directrice de l'Alma Chamber Orchestra, élève du Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris, à l'habitude des projecteurs. Qu'elle joue sur scène ou qu'elle collabore avec des artistes comme Laurent Voulzy, Marc Lavoine ou Johnny Hallyday, Anne Gravoin est une musicienne reconnue, mais qui n'est pas à l'abri de quelques boulettes.

Elle avait ainsi "gentiment" taclée la femme de l'ancien Premier ministre, en indiquant au Parisien qu'être "musicienne, c'est un peu plus glamour que Brigitte Ayrault, prof d'allemand dans la banlieue de Nantes !" Sympa.

Sûre d'elle et indépendante, la violoniste n'a pas pour coutume de jouer les pots de fleurs. "Serrer des mains à des gens qui me poussent pour approcher mon mari, ce serait ça, mon quotidien ?! Moi, je ne vis pas par procuration. Chacun a une vie, un coeur, un cerveau. Je suis indépendante, je n'ai jamais demandé un centime à mon mari."

Une chose est sûre, l'épouse de Manuel Valls n'a pas sa langue dans sa poche.

À ne pas rater