Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mafiosa : Hélène Fillières en prison pour dire "merci"

Héroïne de la série "Mafiosa" diffusée sur Canal+ de 2006 à 2014, Hélène Fillières est attendue dans les prisons de Toulon, Grasse et Nice à la fin du mois de septembre. Trois rendez-vous organisés par l'association Fu-Jo, pour dire "merci". Merci à ces prisonniers qui "respectent son travail"  et qui "se reconnaissent" à travers son personnage de Sandra, un "voyou missionné pour devenir un chef de clan". Rencontre.

Dans la saison 5 de "Mafiosa", vous tournez des scènes en prison. Comment cela s'est-il passé ?

Mon personnage, Sandra Paoli, est déjà enfermé dans une prison intérieure. Elle vit avec une terrible souffrance, celle d'avoir tué son frère. Elle est coupée de toute forme de réalité. Je n'ai pas joué le fait d'être en prison. J'ai simplement interprété mon personnage.
Ce qui m'a vraiment marqué pendant ces scènes, c'est la séquence de la promenade tournée dans une vraie prison. Le réalisateur voulait un plan de loin. Et j'ai croisé des prisonniers ce qui m'a rendue très mal à l'aise, j'étais très émue aussi. La moindre des choses aujourd'hui, c'est d'aller à leur rencontre. Je veux leur faire plaisir, leur parler, leur rendre une certaine forme d'hommage.

En tant que femme, comment avez-vous vécu ces scènes en prison ?

Je ne peux pas éprouver quoi que ce soit en tant qu'actrice. C'est trop violent. Je n'ai ni crédibilité ni connaissance du sujet pour en parler. Mais au-delà des femmes, je trouve que c'est absurde d'enfermer les gens pour les punir. Ils perdent une certaine forme de dignité.

Ces scènes ont-elles changé votre vision du "voyou" ?

J'ai toujours été fascinée par les voyous, leur goût du risque, leur code de l'honneur. Le rôle de Sandra m'a confortée dans cette idée. J'ai beaucoup de satisfaction à leur rendre une sorte d'hommage en allant à leur rencontre... Il y a une sorte de choix de se laisser guider par son appétit de violence. Ils prennent beaucoup de risques. Je ne juge pas, c'est souvent une prédisposition liée au déroulement de toute une vie. Et puis on croit que ce sont des machos, mais pas du tout. Je suis d'ailleurs très fière d'être respectée par les prisonniers, qu'ils se reconnaissent en moi, une femme, qu'ils voient qu'on a des coui**es nous aussi.

Vous avez souvent tourné en Corse pour "Mafiosa". Les Corse sont-ils à la hauteur de leur réputation ?

Ils sont extrêmement généreux. Ils ont un sens de l'honneur et de la famille très fort. Et quand ils acceptent quelqu'un, c'est fort. C'est une fierté pour moi d'avoir été adoptée par les Corses.

Hélène Fillières sera dans les prisons de Toulon, Grasse et Nice les 29, 30 et 1er octobre pour une projection de "Mafiosa" suivi d'une rencontre avec les détenus.
Une initiative mise en place par l'association Fu-Jo qui organise des événements culturels en prison.

Propos recueillis par Chloé de Trogoff

À ne pas rater