Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lulu Gainsbourg : sa mère, la drogue, il se confie à VSD

Sur le point de sortir son second album, Lulu Gainsbourg a de quoi se réjouir. Le fils de Serge Gainsbourg semble avoir trouvé son style. Mieux, il a trouvé l'amour. Et c'est serein qu'il fait des confidences à VSD (aujourd'hui en kiosque), parlant tour à tour de sa mère, Bambou, et des problèmes de drogue qu'a eu cette dernière.

Plus discret que sa demi-soeur, Charlotte Gainsbourg, Lulu est un fils de qui fait son bonhomme de chemin. Chanteur, il sort ces jours ci son deuxième album. Après "From Gainsbourg to Lulu", un hommage aux textes de poète de son père, Serge Gainsbourg, le jeune homme de vingt-neuf ans semble avoir trouvé son style.

Même voix grave, barbe et cheveux longs à la Johnny Depp, le fils de Bambou lance véritablement sa carrière. Le moment est propice : tout lui sourit. Heureux en amour (les photos avec sa petite amie sont nombreuses sur son compte Instagram), ne lui reste qu'à rencontrer le succès critique et public.

Une chanson dédiée à sa mère

Interviewée par VSD, le chanteur évoque tour à tour sa mère, son travail et les addictions en tous genres. Et rappelle que c'est Bambou qui l'a soutenu dans cette voie. "C'est elle qui m'a encouragé et si je suis devenu ce que je suis, c'est grâce à elle."

Lulu Gainsbourg a d'ailleurs tenu à lui rendre hommage en lui dédiant une chanson de "Lady Luck", "Moushka". "Moushka, c'est le petit nom que je lui donne depuis toujours", explique-t-il à VSD.

"L'héroïne, le pire cauchemar dans lequel tu puisses tomber"

Un peu plus loin, il revient sur les problèmes de drogue de sa mère. Longtemps accro à l'héroïne, l'ancien mannequin a réussi à décrocher avec le soutien de Serge Gainsbourg. Une expérience qu'elle n'a jamais souhaité cacher à son fils.

"On ne parle pas de l'héroïne tous les jours, mais elle m'a mis en garde. C'est la pire des addictions, le pire cauchemar dans lequel tu puisses tomber."

Clean depuis des années, Bambou "va bien", rassure son fils. "Elle a eu quelques problèmes de santé, mais ça va mieux. Elle fait très attention à elle, elle a même pris un peu de poids."

Et son rapport aux drogues, à lui ? Lulu Gainsbourg est plutôt strict en la matière. S'il confesse avoir eu "une petite période tequila" et "fumer un peu", il prend soin de lui. "Aujourd'hui, c'est plutôt café ou soda light." Bien moins rock'n'roll que papa, et c'est tant mieux.

À ne pas rater