Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Louise Bourgoin : pourquoi elle a coupé ses cheveux si court

En avril dernier, Louise Bourgoin suscitait la surprise avec une coupe à la garçonne. Ce qu'on pensait être une envie de changement était en réalité une nécessité pour le film "Je suis un soldat", comme elle l'a confié à Paris Match.

Sept mois après avoir coupé ses cheveux à la garçonne, Louise Bourgoin revient sur ce qui l'a poussée à se séparer de sa crinière. Dans les pages de Paris Match, la comédienne révèle qu'elle a pris cette décision juste avant de commencer le tournage du film "Je suis un soldat", sur les écrans le 18 novembre.

Louise Bourgoin sur sa coupe courte : "C'est hyper confortable !"

Si l'actrice de 33 ans déclarait, pendant le Festival de Cannes, s'être séparée de sa crinière pour être plus en accord avec elle-même, elle reconnaît cette semaine que ce changement était intimement lié à son rôle dans le film de Laurent Larivière. "C'est la première fois que j'avais affaire à un personnage qui aurait pu être écrit et joué tel quel par un homme. Souvent les rôles féminins parlent de maternité, d'amour, de séduction. Là, c'est presque anecdotique qu'elle soit une fille. Du coup, j'ai tout de suite eu envie d'épurer mon style physique et de me débarrasser des artifices. Etre affranchie de cette obligation qu'ont souvent les actrices d'être séduisantes m'a donné beaucoup de liberté. Si ça ne tenait qu'à moi, je resterais toujours comme ça. Même plus court. C'est hyper confortable !", assure Louise Bourgoin. Doit-on comprendre qu'elle doit les laisser repousser pour un nouveau rôle ?

Quant à cette propension à endosser des personnages hauts en couleur, elle l'explique par un engagement qu'on pourrait qualifier de féministe : "C'est vrai, Adèle [Blanc-Sec, ndlr] était un Indiana Jones au féminin. Je suis assez résistante aux rôles stéréotypés. Dans les comédies, les femmes servent souvent de passe-plat au rôle masculin. Le héros a les bons mots, la femme, elle, est belle mais pas drôle. C'est dur de trouver de bonnes comédies avec un rôle principal !". À bon entendeur...

À ne pas rater