Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Louis de Funès : le comique au succès centenaire en 10 rôles cultes

En 2015 Jamel Debbouze permettra de faire revivre Louis de Funès sur le grand écran dans "Pourquoi j'ai pas mangé mon père", grâce à des procédés qui permettent de reproduire les mouvements de l'homme en 3D. En attendant cet évènement, retour sur ces 10 rôles les plus marquants d'un acteur comique indétrônable ! 

Ce jeudi 31 juillet 2014, Louis de Funès aurait eu 100 ans. L'acteur flamboyant et considéré comme plus grand acteur comique français garde une image intacte dans les mémoires. Ce maître de l'art du comique de situation et des mimiques les plus hilarantes a éblouit le public à bien des reprises. A grand coup de répliques et films cultes, l'acteur a su imposer un style qui n'appartient qu'à lui. Homme à femmes et aux différents visages, retour sur 10 rôles cultes de Louis de Funès !

La Traversée de Paris

En 1956, Louis de Funès incarne Martin, un homme au chômage et un brin magouilleur durant l'Occupation. Dans ce film il donne la réplique à Jean Gabin et Bourvil, une collaboration qui le fait entrer dans la cour des "grands" une bonne fois pour toute. Il est reconnu pour avoir tenu tête à Gabin lors de l'une des scènes du film en noir et blanc, une performance qui le hisse vers le succès.

Le Gendarme de Saint-Tropez

L'acteur est Ludovic Cruchot dans ce film sorti en 1964. Il joue un gendarme et père de famille dont la fille, Nicole, s'attire un certain nombre d'ennuis. Formant un duo détonnant avec Michel Galabru, il remettra ça pour pâs moins de quatre autres volets, "Le Gendarme à New York" en 1965, "Le Gendarme se marie" en 1968, "Le Gendarme en balade" en 1970 et "Le Gendarme et les extra-terrestres" en 1979. Décidément on ne se lasse pas du nerveux Cruchot !

Le Corniaud

En 1964, Louis de Funès retrouve son duo de choc avec Bourvil. Comme les rôles de bandit lui vont à merveille, l'acteur incarne Leopold Saroyan, un trafiquant d'héroïne qui manipule et pousse un commerçant à l'aider. Une aventure piquante et hilarante dont on se rappelle la scène de l'accident de voiture où l'automobile du-dit commerçant Antoine Maréchal (alias Bourvil) se démonte à la première altercation. Une situation qui a peu de chance d'arriver dans la réalité, mais qui n'en est pas moins drôle.

Fantômas

La même année, l'incroyable acteur incarne un commissaire, Juve, qui est confronté à un malfaiteur aux multiples visages, le seul et unique Fantômas, incarné par Jean Marais. Entre comédie, enquête policière et situation abracadabrante, le film est culte et donnera lieu à deux autres scénarios avec "Fantômas se déchaîne" en 1965 et "Fantômas contre Scotland Yard" en 1966.

La Grande Vadrouille

On ne change pas une équipe qui gagne. La preuve, Louis de Funès et Bourvil sont à nouveau réunis pour cette comédie en contexte de guerre datant de 1966. Le duo joue deux civils français respectivement Stanislas LeFort, un chef d'orchestre et Augustin Bouvet, un peintre en bâtiment. Ils vont aider deux soldats anglais qui ont survécus au crash de leur avion abattu par les Allemands durant la Guerre 39-45, va s'ensuivre des situations plus drôles et étonnantes les unes que les autres.

Oscar

Louis de Funès est Bertrand dans "Oscar" qui sort en 1967. Riche promoteur et père de famille, il sera confronté aux problèmes de sa fille, Colette, qui tombe enceinte de son amant qui est un arnaqueur de première catégorie. La scène du massage est devenue tout simplement culte et l'acteur enchaîne mimiques et situations les plus loufoques avec une aisance honorable.

Le Petit Baigneur

Plus tyran et magouilleur que jamais dans ce film qui date de 1968, Louis de Funès est Philippe Fourchaume, un homme qui vend des bateaux et décide de virer Castagnier, un concepteur qui a essuyé l'échec d'un des modèles qu'il avait crée. La première scène de cette production est culte, on y découvre l'acteur comique dans une scène délirante et qui multiplie le comique de situation alors qu'il vire Castagnier à coup de pelle.

Les aventures de Rabbi Jacob

On ne le présente plus, Rabbi Jacob est un des personnages incontournables de Louis de Funès. C'est suite à un énorme quiproquo et une suite de circonstances improbables que Victor Pivert est impliqué dans une histoire de réglements de compte et est obligé de se déguiser en rabbin. On rêve toujours d'apprendre la chorégraphie d'une des scènes cultes de ce film.

L'Aile ou la cuisse

Culte et immanquable, Louis de Funès donne la réplique à Coluche dans ce film de 1976. Il incarne alors un directeur de guide gastronomique élu à l'Académy Française, Charles Duchemin, qui sera confronté à un drôle d'adversaire.

La Soupe aux choux

Louis de Funès retrouve Coluche en 1981 pour ce film ahurissant et loufoque. Il joue le Glaude un paysan qui se retrouve face à un extra-terrestre, qui se prend de passion pour la soupe au choux faites par le paysan. Il aurait été difficile d'imaginer scénario plus dingue.

À ne pas rater