Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lou Doillon : Jane Birkin, son enfance, son fils, ses confidences

Il n'y a pas si longtemps Lou Doillon se confiait à Télérama sur sa relation avec son père, dans le numéro du 23 septembre 2015 de L'Express Styles, l'actrice et chanteuse se livre sur ses rapports avec sa mère Jane Birkin mais aussi sur l'éducation de son fils.

Plutôt bavarde ces derniers temps, Lou Doillon multiplie les interviews et les confessions. Cette semaine, c'est dans le numéro du 23 septembre 2015 de L'Express Styles que l'actrice et chanteuse s'est livrée sur la relation qu'elle entretient avec sa mère Jane Birkin.

Une mère "enfant"

Alors qu'il y a peu elle évoquait sa relation compliquée avec son père Jacques Doillon avouant : "Il m'a toujours ramenée à la réalité" ce sont des rapports plus apaisés avec sa célèbre mère qu'elle décrit dans le magazine. En pleine promo de son nouvel album "Lay low", la chanteuse la cite ainsi comme l'un de ses modèles : "Même si nous sommes très différentes. Je l'admire pour son courage et son authenticité : elle n'a jamais été autant une icône qu'aujourd'hui. Ça ne sert à rien de passer des heures à se préparer en se demandant quel était son secret... Le secret de Jane Birkin c'est qu'elle n'en avait rien à fiche ! Et on ne fabrique pas la spontanéité, c'est absurde !"

Revenant sur son enfance, elle explique avoir eu une mère "enfant" et renchérit : "Je suis née à une époque où sa vie était très rock'n'roll. Où tout le monde faisait n'importe quoi...". Elle décrit également la difficulté de trouver sa place dans une famille aussi atypique que la sienne : "Dès l'enfance, j'étais "la fille de...", "la soeur de...", mais je n'étais pas non plus la fille de "l'homme sacré" - Serge Gainsbourg. Je me suis donc retrouvée dans une position très étrange".

Une éducation plus "normale" pour son fils

Une enfance un peu particulière qui lui a donné envie d'élever son fils, un peu différemment. Elle se justifie ainsi : "Tous ceux qui ont eu des parents "enfants" ont eu, je pense, besoin d'une forme de 'normalité' (...) J'ai élevé mon fils Marlowe qui a maintenant 13 ans, en lui transmettant des valeurs, qui sont ancrée dans des choses très simples mais importantes : j'aime lui donner le goût de la cuisine et des produits sains, j'adore le savoir à la librairie d'à côté, acheter des journaux et des magazines, aller au cinéma et m'élever contre le téléchargement pirate... Et du coup, je dois être un exemple pour lui".

Retrouvez l'interview complète de Lou Doillon dans L'Express Styles en kiosques le 23 septembre 2015.

À ne pas rater