Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lorde, l'anti Miley Cyrus de la pop : l'artiste du mois

En octobre, l'artiste du mois est une chanteuse ! Ces dernières semaines Lorde a mis en ébullition le monde de la musique, cela vaut bien que l'on s'intéresse à elle d'un peu plus près.

Pourquoi elle ?

Tout simplement parce qu'on a un peu l'impression que la jolie Lorde est devenue connue en seulement deux jours. De quasi anonyme, cette néo-zélandaise est désormais celle dont tout le monde parle. Elle serait même la nouvelle "reine de la musique alternative" selon le magazine musical Billboard. Oh, et son titre Royal (écouté plus de 6 millions de fois sur soundcloud) est déjà au sommet des charts internationaux, ce qui fait d'elle, entre autres, la plus jeune artiste à décrocher un numéro 1 au Billboard Hot 100 depuis 1988. Tout ça sans se mettre nue comme Miley Cyrus. A-t-on mentionné que Lorde, de son vrai nom Ella Yelich-O'Connor n'a que 16 ans ?

Son style musical :

Ce qui impressionne dans l'électro pop de Lorde, c'est la qualité des textes. La néo-zélandaise jongle avec les mots avec une maturité presque terrifiante. Son crédo, "la pop n'a pas à être stupide" et la sienne ne l'est certainement pas. Prouvant que l'on peut cartonner sans se dévêtir, elle envoûte avec ses morceaux et si le single Royals est un tube, il ne permet que d'effleurer son univers musical.

Son album, on en pense quoi ? :

Sucré sans être niais, rafraîchissant autant qu'un brin angoissant, Pure Heroine est un album bien nommé. En haut des charts, encensé à la fois par Rolling Stone Magazine et par NME, ce premier opus pourrait passer pour celui d'une artiste rodée tant la production comme les paroles sont maîtrisés. Lorde n'est pas du genre à avoir la langue dans sa poche, taxant la musique de Lana Del Rey de "malsaine", et ça se voit. Voguant entre la voix d'une Coco Sumner (la fille de Sting) avec un univers entre la british Florence Welch et Lana Del Rey, l'album tient ses promesses au delà du buzz de Royals.

Côté look :

Ce n'est pas vraiment aujourd'hui que vous verrez Lorde sans pantalon ou sans soutien-gorge comme c'est la tendance en ce moment. La jeune femme est une vraie fashion victime et sur scène, place à des tenues théâtrales, principalement des longues robes. Parmi ses créateurs fétiches, Rodarte, Alexander McQueen ou encore Rick Owens.

Titre coup de coeur :

On aurait pu choisir la facilité et opter pour Royals, mais on préférera A World Alone qui donne une toute autre vision de son univers.

Chance de succès :

Le problème avec Lorde, c'est qu'elle s'est mise des stars à dos aussi rapidement qu'elle est devenue connue. Taclant sans vergogne Taylor Swift, Selena Gomez ou Justin Bieber elle pourrait vite passer pour une Kanye West au féminin. D'autant plus qu'après avoir dit que les One Direction étaient "surfaits", elle s'est rendue à leur concert. Espérons qu'elle apprenne à tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler.

Pour suivre l'actualité de Lorde rendez-vous sur son Twitter.

Marie Bresson-Mignot

À ne pas rater