Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lily-Rose Depp, look déjanté et poupée pleine d'insolence pour Vanity Fair

Lily-Rose Depp est la cover girl de  Vanity Fair France . Elle s'est prêtée à la confidence sur son enfance pas tout à fait comme les autres.
4 photos
Lancer le diaporama

Vanity Fair fait le portrait de Lily-Rose Depp dans son numéro de mai 2016. L'enfant star qui, du haut de ses 16 ans, fascine le public se prête à la confidence et se dévoile naturelle face à l'objectif.

Lily-Rose Depp est le phénomène du moment. Attendue au Festival de Cannes 2016, les yeux sont plus que jamais braqués sur la fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp. C'est d'ailleurs Vanity Fair France qui fait de la jeune fille de 16 ans sa cover girl printanière et boudeuse. La jolie blonde au visage de poupée qui se fait muse de nombreux photographes a également posé face à l'objectif pour le magazine dans les rues de Paris.

Lily-Rose Depp, la poupée rock de Vanity Fair

Après les confidences sur ses rêves d'actrice et sur une notoriété parfois lourde à porter quand on a que 16 ans, Lily-Rose dévoile un extrait d'un shooting réalisé pour Vanity Fair. On y découvre la belle blonde dans les rues de Paris dans deux clichés, en couleur puis en noir et blanc. La jeune fille dévoile son style déjanté arborant un sweat à têtes de chat et pantalon en toile imprimé léopard.

Un style légèrement inspiré 90's que Lily-Rose maîtrise à la perfection. Minois au naturel et cheveux coiffés-décoiffés, la belle blonde affiche ses pommettes hautes et son air boudeur, le tout dans le cadre sordide des rues sales de Paris. Des clichés détonants à l'image de la personnalité de cette enfant star.

"Je remer­cie mes parents d'avoir préservé mon enfance"

Dans l'interview donnée au magazine, elle se confie sur la manière dont ses parents ont protégé son enfance. "Je remer­cie mes parents d'avoir préservé mon enfance", déclare-t-elle, "J'étais en backs­tage sur les concerts de ma mère et sur ses films, comme sur ceux de mon père. Enfant, je voulais être mannequin ou chan­teuse". Pourtant c'est bien l'amour du cinéma qui l'emporte. "Ma mère m'a fait une liste des clas­siques à voir", se souvient-elle.

De son côté, son père la fait jouer à ses côtés dans "Tusk", en 2014, une véritable révélation pour Lily-Rose. "C'est là que j'ai vrai­ment pris goût au cinéma", confie-elle, "J'ai adoré rentrer dans la peau d'un person­nage, je m'amu­sais. Ça vibrait à l'in­té­rieur de moi". A l'affiche de "La danseuse" de Stéphanie Di Giusto qui sera présenté dans la section "Un certain regard" au festival de Cannes 2016, elle est prête à se lancer en solo, comme une grande.

À ne pas rater