Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les vitrines de Noël des Galeries Lafayette : c'est parti !

Noël, c'est parti ! Entres multiples monstres poilus et sapin à l'envers, ce matin (oui, début novembre), les vitrines de Noël des Galeries Lafayette ont été inaugurées après huit mois de préparation... 

Un peu moins de deux mois avant les fêtes de Noël, les vitrines les plus attendues de l'année, qui existent depuis une centaine d'années, ont enfin pris place. Ce matin, après de longs mois de préparation, huit exactement, et des heures d'installation, les douze vitrines des Galeries Lafayette et leurs décorations phares le long du boulevard Haussmann, à Paris ont vu le jour.

Noël aux Galeries Lafayette, go !

Et cette année, vous ne serez pas déçus. Les Galeries Lafayette ont tout d'abord littéralement renversé leur célèbre sapin de Noël à l'intérieur. "Une première dans l'histoire des grands magasins" se vante le responsable de l'identité visuelle de l'enseigne, Frédéric Louvau, au quotidien Metronews. Concrètement, la pointe de l'arbre touche le sol et les racines prennent vie au niveau de la coupole culte. Quant aux décorations qui le complètent, elles sont inspirées des motifs issus de cette dernière. Ce sapin inversé, conçu un an à l'avance et dessiné par Luis Viola-Nevado, est fait de panneaux tressés qui lui donnent une apparence légère et lumineuse. Au total, il est haut de 25 mètres et pèse plus de quatre tonnes. En dehors du prix sans doute exorbitant, difficile donc à placer chez soi. Mince alors.

Depuis une semaine, on peut déjà admirer de nombreux petits monstres colorés et poilus qui s'amusent dans les vitrines des Galeries. Ces petites bêtes ont été inspirées par un défilé de mode à Milan où les créateurs à l'origine du projet, le marionnettiste Jean-Claude Dehix et Frédéric Louvau, ont constaté l'omniprésence des gilets à poils et en couleur. Le but de ces visuels est certes d'attirer de nouveaux clients mais aussi d'émerveiller les petits et les grands.
Et, si vous souhaitez les acheter, ce n'est pas possible, quelle que soit votre fortune. Croyez-le ou non, certains ont pourtant essayé. A noter également que si vous voulez admirer ces 40 vitrines en tout, ils vous faudra vous faufiler parmi les 250 000 curieux quotidiens d'ici à début janvier où les installations seront retirées. Bon courage...

À ne pas rater