Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les queens de "Ru Paul's Drag Race", nouvelles stars de la mode ?

.

Prada s'offre une nouvelle égérie et pas des moindres. Violet Chachki, gagnante de la septième édition de RuPaul's Drag Race, rejoint le casting de la prohaine campagne de la maison italienne. Les drag queens de l'émission ont la cote : un nouveau phénomène de mode ? 

De "RuPaul's Drag Race" à Prada, il n'y a apparemment qu'un pas... à franchir en talons de 17, évidemment. Au côté de l'actrice Sarah Paulson, Violet Chachki s'affiche en sosie de Marilyn Monroe dans la dernière campagne de la maison italienne. Une nouvelle intrusion dans le monde de la mode pour la gagnante de la septième saison, qui n'en finit plus de squatter les premiers rangs de défilés (comme à la Couture pour le Vogue US) et qu'on a pu voir sur le podium de la marque Moschino.

Dans les soirées mode, les candidats de la compétition télévisée sont désormais des habitués. De Carmen Carrera - devenue mannequin à succès - à Miss Fame, première drag à représenter L'Oréal qui a aussi collaboré pour Marc Jacobs, les drags queens de "RPDR" sont les nouvelles coqueluches de la sphère mode. Et on comprend pourquoi.

RuPaul's Drag Race, une explosion de popularité

Avec dix saisons au compteur ainsi que trois "All Star" (où les anciens candidats reviennent s'affronter), l'émission est une véritable success story. Depuis ses débuts à petit budget sur la chaines gay Logo TV, la compétition a su conquérir une forte base de fans issus de la communauté LGBTQI+ avant de séduire au-delà (pour le meilleur comme pour le pire) ; le tout grâce au bon vieux bouche à oreille, boosté par les réseaux sociaux.

Désormais diffusée sur la chaîne VH1, la dernière saison en date s'impose comme la plus regardée de son histoire, récoltant au passage douze nominations aux prestigieux Emmy's Awards.

Diffusée à l'internationale (dont sur Netflix) tout en étant victime de nombreux streamings illégaux, l'émission dépasse ses frontières, faisant de ses candidats des noms reconnus, enchaînant les représentations et exerçant leur art aux quatre coins du globe. De quoi attirer les marques, toujours à l'affût des dernières stars phénomènes (à l'image des acteurs de "Game of Thrones" ou de "Stranger Things") pour surfer sur la tendance et séduire le public.

Les modeux, fans du monde des drags queens

Mais au delà de l'aspect phénomène, le New York Times révélait une véritable passion du monde de la mode, où l'on compte nombreux spectateurs accros à l'émission, commentant les derniers épisodes en coulisses des défilés. Dans le jury se sont ainsi succédés les designers Jeremy Scott et Marc Jacobs (devenu fan sur les recommandations du prestigieux photographe Steven Meisel) ou encore les mannequins Gigi Hadid et Chanel Iman.

"Les gens de la mode comprennent les drags", déclare dans l'article l'une des stars de l'émission Bianca Del Rio. Il faut dire qu'il y a dans la mode comme chez les drag queens un vrai amour du vêtement, du maquillage et de la coiffure comme moyen d'inventer (et de s'inventer). Mais, véritable miroir grossissant où tout s'exagère, la drag célèbre autant que s'amuse de la mode et de ses dérives.

Un cocktail rafraîchissant, une attitude décalée qui a tout pour séduire l'industrie. Quand RuPaul connaissait la gloire en 1993 avec son tube à la gloire des Supermodels, il était loin de s'imaginer que cela allait se passer plus de vingt ans après.

Clément Laré

À ne pas rater