Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les quais du métro plus pollués que les rues de Paris : comment se protéger ?

.

L'info a de quoi glacer : les quais du métro et du rer sont jusqu'à 10 fois plus pollués que les rues de la capitale. Un constat inquiétant qui donne envie de déménager (ou de s'offrir un vélo). Mais d'ici là, on fait quoi pour tenter de se protéger des particules ? Voilà quelques recos à adopter sans attendre. 

Soigner ses itinéraires

Les chiffres mis en avant par la région Île-de-France ont de quoi donner froid dans le dos. Tandis que le seuil de pollution dans les rues de Paris est fixé à 50 microgrammes de particules par mètre cube d'air pendant 2 jours consécutifs, ou 80 microgrammes par mètre cube d'air par jour, le taux crève les plafonds dans les souterrains du métro. Les stations les plus polluées ? Auber, avec 330 microgrammes/m3 et Châtelet, où le taux dépasse souvent les 300 microgrammes. Une bonne raison de les éviter - quand c'est bien sûr possible.

Bien nettoyer sa peau

En plus d'être inspirées, les particules polluantes se déposent partout, y compris sur notre peau. D'où l'importance de bien la nettoyer le soir venu. On commence par se démaquiller, puis on procède à un nettoyage en bonne et due forme pour désincruster toutes les saletés.

Changer sa routine beauté

Ces dernières années, les marques se positionnent de plus en plus sur le créneaux des "soins anti-pollution". Leur mission : protéger l'épiderme en formant une barrière protectrice. Dans les faits, pas de produit miracle, mais on rappelle qu'une peau bien hydratée est une peau dont le film hydrolipidique joue son rôle de barrière naturelle. Donc on n'hésite pas à donner un coup de pouce à la nature.

.

Urban cream, des Laboratoires Genevrier, en pharmacie et sur www.ialugen.com, 52,90€

Changer son moyen de locomotion

Quand c'est possible, on n'hésite pas à troquer le métro ou le rer contre un autre moyen de transport en surface. Bus, vélo, marche à pied, les chiffres indiquent que dans les rues de Paris, l'air est moins pollué que sur les quais et dans les couloirs du métro. Autant tirer partie des beaux jours pour éviter les souterrains.

Faire du sport

Attention, on n'encourage pas la pratique sportive en cas de pics de pollution, totalement contre-productive. Mais le reste du temps, on n'hésite pas à se bouger. Pourquoi : parce que le corps élimine les toxines par la sueur. Un bon moyen de s'en débarrasser.

Booster son assiette

Les experts s'entendent pour dire que les masques ne protègent pas des particules fines. Par contre, les antioxydants permettent de lutter contre ces envahisseurs. On modifie donc le contenu de notre assiette en misant sur les fruits et légumes qui en contiennent beaucoup (et il y en a des tas : aubergine, mangue, poire, céléri, fruits de la passion, agrumes, brocolis, raisin...).

À ne pas rater