Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les Petits Meurtres d'Agatha Christie : qui est Elodie Frenck ?

Depuis deux ans, elle joue les gentilles idiotes dans "Les Petits Meurtres d'Agatha Christie". Avec son look de simili Marilyn, Elodie Frenck ne passe pas inaperçue et apporte une dose de glamour à la série de France 2. Mais qui est-elle ?

Les amateurs de polar sur France 2 connaissent bien "Les Petits Meurtres d'Agatha Christie". Débarquée à l'antenne en 2009, la série policière a vu son casting changer lors de la saison 2. Exit Antoine Duléry (l'un des ex de Mathilde Seigner), c'est désormais Samuel Labarthe qui joue les commissaires. A ses côtés, une secrétaire clinquante à souhait : Marlène Leroix, interprétée par Elodie Frenck.

Transposées dans les années 50, les enquêtes de la célèbre écrivaine nous plonge dans un univers où le fait divers côtoie l'humour. En effet, la série de France 2 mêle volontairement les deux genres pour mieux rendre accro les 4 millions de téléspectateurs qui suivent avidement les épisodes. Et Elodie Frenck est sans doute pour quelque chose dans ce succès.

Une habituée de l'impro

A 40 ans, la comédienne belge a, de son propre aveu, une filmographie "un peu décousue". Née à Lausanne en 1975 d'un pédiatre péruvien et d'une thérapeute familiale française, elle a grandi en Suisse. C'est là qu'elle a commencé à s'intéresser au théâtre, prenant des cours et figurant de 1989 à 1997 parmi les membres de la ligue d'improvisation suisse.

C'est ensuite à Paris, au milieu des années 90, qu'elle se forme, au cours Florent. Sa carrière de comédienne débute à la télé, avec des apparitions dans des séries diverses et variées comme "Highlander", "Police District", "Avocats et Associés" ou encore "Navarro".

En 2010, elle décroche un petit rôle dans "L'Arnacoeur", avec Romain Duris. On l'a aussi vu jouer les réceptionnistes dans "France Boutique", de Tonie Marshall. Mais c'est avec "Les Petits Meurtres d'Agatha Christie" qu'Elodie Frenck a su tirer son épingle du jeu.

Une Marilyn, naïve au grand coeur

Lorsqu'elle passe le casting pour la série de France 2, la trentenaire n'a que peu d'informations sur le rôle pour lequel elle postule. "Je savais juste qu'elle devait se situer entre Marilyn et la secrétaire rousse de 'Mad Men'. J'ai mis deux soutien-gorges l'un sur l'autre et je me suis lâchée !", a-t-elle expliqué à Télérama.

Et ça a marché. Séduite par sa prestation, Sylvie Simon, scénariste sur la série, a immédiatement été conquise par la comédienne. "Elle est la seule qui ait réussi à me faire rire sur mes propres répliques ! Elle a apporté son univers, sa bizarrerie, car c'est une fille un peu perchée, Elodie !"

Un personnage qui attire les câlins

Depuis, ce rôle de secrétaire amoureuse de son patron un brin naïve mais dotée de flair lui a valu la reconnaissance de ses pairs, puisqu'elle a remporté en 2010 le prix du jeune espoir féminin au festival de La Rochelle. Un titre qu'elle a reçu avec fierté et recul, comme l'indique ses propos tenus à SudOuest.fr. "A presque 38 ans... (...) C'est un signe qu'il faut garder espoir toute sa vie. L'avantage de recevoir ce genre de prix à presque 40 ans, c'est que cela ne changera rien à ma carrière."

Pour l'heure, Elodie Frenck continue de s'amuser dans la peau de Marlène Leroix, une femme qu'elle décrit à 20 Minutes comme "glamour, ouverte, solaire". "Marlène m'évoque une bulle de savon. Elle vit dans un monde d'espoirs et de rêves", ajoute-t-elle dans Télérama.

Surtout, ce personnage un brin décalé qui demande pas moins d'1h30 de préparation au stand maquillage lui a offert une certaine célébrité. "C'est vrai que Marlène suscite un engouement assez étrange", confie-t-elle à SudOuest.fr, "ce personnage attire les câlins."

À ne pas rater