Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les muses de Sofia Coppola

Kirsten Dunst et Sofia Coppola à la première de The Virgin Suicides en 2000.
Kirsten Dunst et Sofia Coppola à la première de The Virgin Suicides en 2000.

Personne ne semble avoir davantage le cinéma inscrit dans son ADN que Sofia Coppola. Fille de, cousine de, la demoiselle avait, dès sa naissance, une voie toute tracée.

Après avoir joué les seconds rôles dans plusieurs films de son père, dont une apparition critiquée dans "Le Parrain 3", place à la réalisation. Elle met le pied à l'étrier avec un court-métrage avant de sortir son premier film "The Virgin Suicides" en 1999 avec Kirsten Dunst.

En attaquant par un premier film à l'univers glauque et pesant, Sofia s'ouvre les portes du succès. En 2003, son énigmatique long métrage "Lost in Translation" mettant en scène le duo Scarlett Johansson et Bill Murray, lui permet d'être la troisième femme à être nominée pour un Academy Awards et de remporter un Golden Globe.

Son univers psychédélique, mélancolique et millimétré envoûte et la fait sortir de l'ombre de son père. Dans la droite lignée de ses films précédents, son dernier né, "Somewhere", sur nos écrans le 5 janvier, est déjà sur toutes les lèvres. Cette 4ème oeuvre est surtout l'occasion de découvrir, après Kirsten et Scarlett, la nouvelle muse de la réalisatrice, Elle Fanning.

Toutes trois quasiment inconnues ou oubliées avant de figurer au générique d'un film estampillé Coppola, les demoiselles profitent de l'aura de la réalisatrice au-delà du monde professionnel. Points communs : jeunes, blondes et talentueuses.

Kirsten Dunst : Révélée au public pour son rôle dans "Entretien avec un vampire", jusqu'en 1999, l'actrice n'est pas vraiment un monstre du cinéma hollywoodien. En incarnant Lux Bennett dans "The Virgin Suicides", la blondinette renoue avec le succès puis rempile avec "Marie Antoinette". Côté look, un peu vulgaire dans les années 90, avec Sofia, Kristen Dunst se voit ouvrir la porte des fronts rows et s'impose aujourd'hui comme une bête de mode.

Scarlett Johansson : Après "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux", la jeune Scarlett s'impose avec "Lost In Translation". Un rôle qui lui offre plusieurs récompenses en tant que meilleure actrice et qui lui ouvre surtout les portes d'un autre univers cinématographique, celui de Woody Allen. D'actrice mal fagotée à pin-up à la bouche carmin, il n'y a eu qu'un pas, celui de Sofia.

Elle Fanning : Du haut de ses 12 ans, Elle a déjà abandonné les robes chasubles pour jouer les poupées coutures aux premières. Avec un premier rôle à 3 ans, la jeune actrice a déjà fait ses armes avec les plus grands comme Cate Blanchett et Brad Pitt. Somewhere lui offre une réelle crédibilité.

Trois parcours mode à l'image de celui de Sofia qui a rapidement su faire sa place dans les défiles et aux côtés des couturiers, principalement Marc Jacobs. Réalisatrice talenteuse, designer pour Louis Vuitton et faiseuse de stars, Sofia Coppola est une femme accomplie, mondialement connue et pourtant toujours aussi mystérieuse.

 

Retrouvez en images sur Puretrend la facette mode de la réalisatrice et de ses muses.

 

Marie Bresson-Mignot

À ne pas rater