Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les "Muppies" : Après les Yuppies, le nouveau phénomène de société

La "Muppie", femme du XXIème siècle ?
La "Muppie", femme du XXIème siècle ?

Issue de la génération Y, conquérante, ambitieuse, mais aussi écolo et spirituelle, la muppie serait-elle la nouvelle femme Alpha du XXIème siècle ? Réponse en cinq points.

On connaissait les Yuppies (abréviation de l'anglais "young upwardly-mobile professional", ou "jeune actif urbain connecté" en français). Michelle Miller, auteure américaine de la série "The Underwriting" vient d'inventer un terme pour désigner leur équivalent féminin : les muppies. Contraction des mots "millennials" (millénaire en français) et les "Yuppies", qui sont ces jeunes femmes (22-35 ans) archétypes de l'ultramodernité conquérante, control freak, écolo et ultraconnectée ?

La muppie, femme du XXIème siècle ?

La muppie est avant tout une femme ambitieuse. Elle travaille dans (au choix) : une start-up qu'elle a/vient/est en train de monter, le milieu créatif, celui des médias ou encore dans les nouvelles technologies. Contrairement à ses aînés baby-boomers baignant dans la négativité et dans leur quotidien ronflant, elle se lance des défis professionnels et les accomplis. Toujours. Elle aime son job, mais n'hésite pas à tout chambouler si une occasion excitante se présente. Elle n'a pas peur de l'aventure, et peut changer de travail en un claquement de doigt.

La muppie adore travailler, mais elle aime encore plus son bien-être personnel et spirituel. Elle ne manquerait pour rien au monde - même pas un épisode de sa série préférée - son cours de yoga, dans une masterclass près de chez elle pour qu'elle puisse s'y rendre en vélo.

La muppie a compris avant les autres le pouvoir des réseaux sociaux : elle tweete et instagramme (depuis qu'elle a compris que Facebook, c'était fini) tous les jours pour augmenter son nombre de followers. Pourquoi payer pour quelque chose alors qu'on peut se le faire offrir par une marque, pourvu qu'on affiche 1000 followers sur Instagram ?

La muppie pense business, mais elle pense aussi environnement. Elle refuse d'acheter des produits importés (les baskets chinoises, le caviar russe, les vêtements indonésiens) mais n'hésite pas à dépenser plus pour consommer son kale local.

Mais la muppie veut surtout changer le monde. Par quel moyen ? Peu importe, la muppy est avant tout... une idéaliste.

À ne pas rater