Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les merveilles : le grand prix du Festival de Cannes 2014 sort en DVD

"Les merveilles" qui sort en DVD et Blu-ray ce 16 septembre 2015, est un film italien d'Alice Rohrwacher qui a reçu le Grand Prix au Festival de Cannes 2014. C'est une plongée poétique dans l'Italie profonde où le travail, la famille et la solidarité sont plus fortes que la société moderne environnante.

Dans "Les merveilles", film italien primé au Festival de Cannes en 2014, Alice Rohrwacher nous entraîne dans un monde presque parallèle, celui de l'Italie profonde, qui, loin de l'agitation des grandes villes, s'échine pour continuer à vivre comme il le peut, comme il le veut, un peu comme au temps passé.

Dans un village en Ombrie, c'est la fin de l'été. Gelsomina vit avec ses parents et ses trois jeunes soeurs, dans une ferme délabrée où ils produisent du miel. Volontairement tenues à distance du monde par leur père, qui en prédit la fin proche et prône un rapport privilégié à la nature, les filles grandissent en marge. Pourtant, les règles strictes qui tiennent la famille ensemble vont être mises à mal par l'arrivée de Martin, un jeune délinquant accueilli dans le cadre d'un programme de réinsertion, et par le tournage du "Village des merveilles", un jeu télévisé qui envahit la région (source Allociné).

Poétique et humaniste, "Les merveilles" est un film sincère

Forcément, dans la grande maison de famille un peu foutoir, l'ambiance est plus que bohème. Avec ses cinq filles qui dorment ensemble ou dans des chambres sans portes, le père a fort à faire. A la force de ses mains, il tente de maintenir en vie une exploitation agricole. Comme on ne roule pas sur l'or, tout le monde est mis à contribution, particulièrement l'aînée, Gelsomina, qui pourtant rêve d'ailleurs. En même temps, si le travail est dur, il y a de la liberté. Au retour des ruches, on s'arrête et on se baigne en famille avant de tomber sur la sculpturale Monica Bellucci venue y tourner une émission de télé. Son but : dénicher un savoir-faire datant des étrusques et mettre en avant la culture locale. Apiculteur, le père fait un miel incroyable mais totalement rétrograde, il refuse de se laisser distraire. Pour lui, la vie est simple et se résume en un mot : travail. Et pourtant, la victoire durant cette émission pourrait tout changer...

Film poétique laissant de la place aux sentiments, "Les merveilles" est aussi une réflexion sur l'enfance perdue ou en passe de l'être chez une adolescente qui a déjà tout d'une femme et qui est à la fois une seconde maman et le meilleur ouvrier du domaine. Et s'il y a de la poésie et de la grâce, cela n'exclut pas un volet social dépeignant une Italie familiale et terrienne qui résiste contre la modernité ambiante. La question qui se pose finalement, c'est combien de temps encore ? Parce que si leur vie est difficile, notamment financièrement, elle est aussi assez simple : sans besoins ou presque, ils vivent de ce que la terre veut bien leur donner sans en demander beaucoup plus. Et ce que le père ne veut pas, c'est que ça change, luttant jour après jour contre la vie moderne qui cogne à sa porte. Parce que malgré les difficultés il y a de l'amour et une certaine cohérence dans cette vie qui lui convient parfaitement. Une oeuvre d'un bel humanisme, dépouillée et sincère.

À ne pas rater