Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les Kardashian : interdits de parking à Los Angeles, quelqu'un leur en veut

Depuis dix ans déjà, les Kardashian squattent le petit écran outre-Atlantique. Et certains ne voient pas leur célébrité d'un bon oeil. Ainsi, l'artiste Plastic Jesus a décidé de lancer une campagne anti-Kardashian et de leur interdire le stationnement à L.A.

Partout où ils se rendent, les Kardashian ameutent la même foule compacte de paparazzi. Suspendus à leurs moindres faits et gestes, ces derniers immortalisent toutes leurs sorties (même à la messe), participant à faire des membres du clan de véritables stars.

Et c'est bien cela qui énerve Plastic Jesus. Derrière ce pseudonyme un brin mégalo (tout le monde n'a pas la prétention d'être le Messie, venu sur terre pour nous libérer du joug des Kardashian) se cache un artiste américain qui a choisi de livrer bataille contre les dérives de la pop culture et de l'usine à rêves qu'est Hollywood.

Son dernier fait d'armes ? Plastic Jesus a installé sept panneaux de signalisation dans les rues de Los Angeles, afin d'interdire le stationnement au clan Kardashian. Une façon de leur faire balayer le plancher et d'éviter tous les groupements de paparazzi autour des membres de la famille.

Bien sûr, cette performance est tout à fait interdite et les panneaux contrefaits. Pourtant, pour l'heure, la police de la ville n'a enregistré aucune plainte à son encontre, comme l'ont indiqué les autorités au Hollywood Reporter.

L'artiste a expliqué sa démarche au même magazine. Et c'est en tombant un jour sur les membres de la famille Kardashian, englués dans une foule de paparazzi, qu'il en a eu l'idée. "Je vous assure qu'il y avait là bien plus de paparazzi qu'il y a de photographes à la recherche de vraies informations."

Un artiste en lutte contre les "célébrités insipides"

Loin de se contenter de faire le buzz (même si de ce côté-là, c'est plutôt réussi), Plastic Jesus veut surtout faire réfléchir les Américains sur la notion de célébrité et l'abrutissement de masse imposé par les médias.

"La famille Kardashian s'est enracinée dans notre culture. Nous avons autorisé les médias de masse à ne plus rechercher que le profit, nous sommes en train de sacrifier les véritables informations pour rassasier notre obsession pour les célébrités insipides."

L'artiste ne se contente pas de tacler les Kardashian, dont la célébrité repose sur des sextapes et beaucoup de nudité. Il met aussi le projecteur sur notre part de responsabilité. "Sans nous, il n'y aurait pas de marché pour les Kardashian. Nous sommes autant, sinon plus, à blâmer qu'eux. Les personnes qui vont taguer ces photos sur les réseaux sociaux sont les mêmes qui iront acheter In Touch au supermarché à la fin de la semaine."

L'an passé, déjà, Plastic Jesus avait tagué les murs de L.A. de l'inscription "Stop Making Stupid People Famous" (Arrêtez de rendre célèbres des gens stupides). Il avait également livré une critique du star system et de ses excès lors des Oscars 2015, en mettant à genoux la précieuse statuette devant ce qui pouvait passer pour des rails de cocaïne. C'est sûr, Hollywood ne fait plus autant rêver.

À ne pas rater