Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Après grossesse : des transformations racontées par "A Beautiful Body Project"

Comment se réapproprie-t-on son corps après une grossesse ? Comment accepter cicatrices, vergetures, peau distandue, et se sentir belle à nouveau, devenue mère ? C'est tout le sujet de "A Beautiful Body Project", le travail de la photographe Jade Beall, qui donne la parole à ces corps transformés et aux femmes, souvent dépassées.

Entre Kate Middleton, Kim Kardashian et Penelope Cruz, cet été aura été marqué par les heureux événement chez les stars. Enfin, "heureux", c'est là le haut de l'iceberg, la partie affichée aux proches et au public. Bien sûr, la naissance d'un enfant est un moment joyeux, mais il cache un sujet latent, souvent dissimulé : la souffrance des mères.

Ces femmes, tombées enceintes, lestées des kilos de grossesse, voient leur corps se transformer sous leurs yeux, modifiant leur image, les métamorphosant peu à peu en mères. Au sortir des neuf mois, bébé est là, et souvent, le corps n'en sort pas indemne. C'est cette réalité que Jade Beall a cherché à mettre en lumière. Photographe, elle s'est d'abord livrée à l'exercice de l'autoportrait, en compagnie de son nourrisson. Le résultat l'a surprise et lui a déplu. Voilà des formes, des bourrelets qu'elle ne connaissait pas. Malgré tout, elle a posté les clichés sur son blog, sans se douter de ce qui l'attendait.

"J'ai été submergée d'e-mails de mères qui voulaient partager avec moi leurs incroyables, si riches et parfois douloureuses histoires. J'ai compris que je devais raconter leurs histoires jamais confessées." C'est ainsi qu'a démarré "A Beautiful Body Project", une série de photos accompagnées des témoignages de ces mères, souvent mal dans leur peau, pas forcément à l'aise dans ce corps marqué. Des femmes qui ont peur de ne plus jamais être belles et sexy, soumises à la pression exercée par une société où la minceur et la perfection font partie de la norme.

Les stars retrouvent leur silhouette en quelques mois à coup de régime express ? Fantasme plutôt que réalité. Les témoignages de ces mères anonymes montrent la difficulté d'appréhender ce nouveau corps et de l'assumer face aux autres, y compris son compagnon.

"Pour moi, ce fut un choc. J'étais horrifiée. Je n'avais jamais vu de ma vie un ventre avec des vergetures, de la peau qui pendait. Je n'en avais jamais entendu parler. Ma mère m'a dit que je pouvais toujours faire de la chirurgie esthétique. Mon compagnon, lui, m'a dit que j'étais comme ça, pas à cause du bébé, mais parce que j'avais pris trop de poids."

"Mon corps a été détruit par une césarienne. Ma confiance en moi et ma relation avec mon mari aussi. Pour une femme normale, c'est trop de pression cette obligation de ressembler à ces people qui "démoulent" le bébé et saute aussi gracieusement dans leur jeans taille 36."

"Au total, j'ai pris douze kilos. Ça m'a fait de la peine quand mon mari a demandé, après la naissance de mon deuxième enfant "quand est-ce que tu les perdras ?" J'ai l'impression qu'il a fait la paix avec mon poids, mais je pense qu'il ne réalise pas à quel point je pense toujours à son commentaire, et comment je me bats pour retrouver la sensation d'être sexy et belle."

"Maintenant, quand je me regarde dans la glace, je vois une femme, qui a été assez chanceuse de pouvoir avoir des enfants. Je ressens de la gratitude pour ces vergetures et ces cicatrices."

Un travail artistique qui montre qu'assumer son identité de mère et de femme est beaucoup moins simple qu'on le croit.

D'autres articles à découvrir sur Puretrend :
Comment retrouver la forme après sa grossesse ?
Le sport, allié des femmes enceintes
Stars enceintes : elles affichent leur ventre rond sur Twitter

Catherine Brezeky

À ne pas rater