Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les 10 commandements de la joggeuse en herbe

Les 10 commandements de la joggeuse en herbe
Les 10 commandements de la joggeuse en herbe

Plus de places pour le cours d'aquabike cette rentrée ? Les nouveaux sports rencontrant le même succès, ne reste plus qu'une activité classique, certes, mais qui a fait ses preuves : le footing. Pas d'horaires, matériel minimum et accessible à tous, la course à pieds a en plus le mérite de faire travailler toute la silhouette. Avant de se lancer, on révise les bases avec la liste des 10 commandements de la joggeuse dressée par Puretrend.

Investir dans de bonnes chaussures
Bon pied, bon oeil, rien ne sert de courir si on n'est pas bien équipé. On file donc s'acheter une paire de baskets dignes de ce nom, mais pas n'importe lesquelles. On pioche dans le rayon chaussures de running et on vérifie bien que la semelle est souple à l'avant et plus rigide à l'arrière. Pour la taille, on hésite pas à prendre une taille au dessus car les pieds peuvent avoir tendance à gonfler durant l'effort.

S'étirer avant et après
Avant de se lancer, on prend quelques minutes pour s'étirer. Cela permet de préparer les muscles et les tendons. On évite donc de se faire mal durant la course. Après, les étirements permettent de décontracter les membres et de mieux récupérer.

S'hydrater avant, pendant et après
L'hydratation est essentielle pour éviter les courbatures et tenir durant la course. On boit donc avant, pendant si besoin (grâce à une bouteille glissée dans un sac à dos par exemple, ou à une fontaine) et une fois la course finie. Et on privilégie l'eau, toujours.

Trouver le bon timing
Courir est une activité libre, contrairement à un cours de sport à horaire fixe, mais il y a tout de même quelques principes à respecter. Attendre 2 heures après un repas pour courir par exemple, car la digestion gêne l'effort. Idem, par beau temps, mieux vaut courir le matin avant que les températures ne grimpent. Le soir aussi est un moment recommandé, mais pas trop tard, car le corps a besoin de temps pour se détendre avant de plonger dans le sommeil. Sortir à 22h, on oublie.

Privilégier les sols tendres
Courir crée des vibrations et un sol dur peut être difficile à supporter, notamment pour le dos. On essaye donc de courir un maximum sur un sol tendre plutôt que sur le macadam. Pour cela, on privilégie les chemins en forêt et les allées en terre des parcs.

Penser en durée plutôt qu'en kilomètres
"Allez, je me fais 5 km aujourd'hui". Concevoir sa course en terme de distance n'a pas vraiment d'intérêt, en tout cas pas quand on débute, car la durée varie selon sa vitesse. Mieux vaut donc se fixer un objectif de durée, comme 30 minutes pour commencer. On pensera à améliorer ses performances plus tard.

Trouver son rythme
Souvent, on voit des joggeurs trop pressés, le visage rouge et la respiration approximative. Pour éviter de craquer au bout 10 minutes, on se met à l'écoute de son corps. Si on trottine, ce n'est pas grave, le footing est plus une question d'endurance que de vitesse. Et on n'essaye pas de caler son rythme sur son voisin, c'est le meilleur moyen de s'ennuyer ou de s'essouffler.

Faire attention à sa posture
Pour que la séance de footing soit bénéfique à l'ensemble du corps, on rentre le ventre et on gaine les abdos en se tenant droit, les épaules écartées. Pendant la course, on sent d'ailleurs que ça travaille au niveau de la ceinture abdominale.

Opter pour un parcours sympa
Courir sur les trottoirs, zigzaguer entre les passants et les vélos en reniflant les gaz de pots d'échappement, on a vu mieux. Si on n'habite pas à la campagne ou aux abords d'un bois, on file dans le parc le plus proche. Courir au milieu de la verdure et au calme est nettement plus apaisant, et donc motivant.

Choisir la bonne tenue
L'hiver, on se couvre. La règle selon les pros, c'est de porter un t-shirt respirant pour absorber la sudation et de se protéger du froid et du vent avec un imperméable. Selon la température, on y ajoute un pull. En été en revanche, on s'allège mais on fait attention de porter une casquette si on court au soleil. Le mieux : aller s'approvisionner en hauts respirant et confortables dans un magasin de sport.

C.B.

À ne pas rater