Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Léonard Trierweiler, 1ère interview télé : son anecdote sur François Hollande

Phénomène des réseaux sociaux, le fils de Valérie Trierweiler s'est fait connaître par sa verve et ses tweets bien sentis. Discret dans l'espace public, il a pourtant accordé sa première interview au site Clique.tv. L'occasion d'en savoir plus sur le garçon et son ancienne vie à l'Elysée.

Le 1er avril, Léonard Trierweiler a fait sa première apparition publique, au milieu des célébrités et des photographes. Jusque-là plutôt discret - exception faite des réseaux sociaux où il prend un malin plaisir à se faire remarquer - le fils de l'ancienne Première dame était venu récupérer son Public Clash Buzz Award, pour son combat de coq livré par tweets interposés avec Louis Sarkozy.

Entre les deux fils de, la guerre et déclarée depuis un bout de temps déjà. Et quand on les pense un peu calmés, les deux adolescents en rajoutent une nouvelle couche. Jamais en panne de petites piques bien senties, Léonard Trierweiler passe pour le serial sniper du réseau social.

Qu'il tacle Nicolas Sarkozy, le couple Balkany ou l'UMP dans son ensemble, l'apprenti cuisinier de l'école Ferrandi a deux passions : la cuisine et les tacles sur Twitter. Mais jusque-là, le jeune homme de dix-huit ans ne s'était jamais exprimé dans les médias.

C'est désormais chose faite. En effet, Léonard Trierweiler a accordé sa première interview à Mouloud Achour pour Clique.tv, disponible aujourd'hui à partir de 18 heures. "La Nouvelle Edition" en a dévoilé un extrait hier. On y voit le fils de Valérie Trierweiler livrer quelques anecdotes sur le président de la République.

François Hollande, un président économe selon Léonard Trierweiler

Léonard Trierweiler y renouvelle son soutien à François Hollande, un "mec trop normal" selon lui. "Parfois, à l'Elysée, ça lui arrivait d'éteindre toutes les lumières lui-même et tout, "ça coûte trop cher", machin. Je me souviens justement d'une scène comme ça où il faisait les salons un par un en éteignant les lumières. C'était assez drôle."

François Hollande, contre le gaspillage de l'électricité ? Le voilà raccord avec son image de président engagé pour l'environnement, lui qui s'est rendu aux Philippines pour parler du réchauffement climatique.

Mais pour son ex-beau fils, le chef de l'état "doit changer : il ne peut pas être normal et président". Un sujet au coeur du mandat de François Hollande, pas assez "présidentiel" aux yeux de certains.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien à partir de 18 heures sur Clique.tv.

À ne pas rater