Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Léa Seydoux en couple : "J'ai trouvé l'homme de ma vie"

A vingt-neuf ans, Léa Seydoux est une actrice heureuse. Au casting du prochain volet de la saga "James Bond", la Frenchie n'est plus un coeur à prendre. A Paris Match, elle raconte sa rencontre avec "l'homme de sa vie".

La vie sourit à Léa Seydoux. Actrice demandée, en France comme à l'étranger, récompensée par la profession pour son rôle dans "La Vie d'Adèle", elle a mis sa carrière sur de bons rails. Ces dernières années, elle a eu l'occasion de travailler avec des grands noms du septième art : Catherine Breillat, Benoît Jacquot, Woody Allen, Quentin Tarantino...

Aujourd'hui, c'est devant la caméra de Sam Mendes qu'elle tourne. Au casting du 24e volet de la saga "James Bond", elle se glisse dans la peau d'une James Bond Girl et prend la pose avec Daniel Craig, une fois de plus dans le costume de l'agent 007.

Elle qui disait ne pas se trouver "assez jolie" pour être choisie sera finalement à l'affiche de "Spectre", aux côtés de Monica Bellucci - la James Bond lady - et de Stéphanie Sigman, dernière arrivée au casting.

Cover girl du nouveau numéro de Paris Match (aujourd'hui en kiosques), Léa Seydoux aborde un sujet qu'elle évoque rarement : sa vie amoureuse. Et annonce avoir rencontré l'homme de sa vie.

Bientôt des enfants ?

"La stabilité de ma vie privée, c'est certain, est pour beaucoup dans l'envie de prendre davantage de risques dans mon travail. Cela me donne la force d'aller au bout de moi-même." Prête à s'attaquer à des rôles "plus complexes encore que les précédents", elle retrouve Benoît Jacquot pour "Journal d'une femme de chambre", en salles le 1er avril.

De l'homme qui partage sa vie, elle ne révèle pas l'identité mais ne tarit pas d'éloges. "J'ai rencontré l'homme de ma vie, quelqu'un de pleinement présent à lui-même. Ça a été un coup de foudre en deux temps. Il y a quelques années, je l'ai fréquenté une première fois. Il était un peu jeune ; moi, pas très mature non plus et absorbée par mon travail. Bref, on s'était ratés. J'avais vaguement gardé contact avec lui. Un jour, nous nous sommes recroisés. Et là, je me suis dit : 'C'est lui !'".

Faut-il s'attendre, à bientôt trente ans, à la voir se marier et avoir des enfants ? Pas sûr, mais elle y songe. "J'espère. Avant, j'en voulais cinq, comme ma mère. Aujourd'hui, la question de la surpopulation me semble trop angoissante pour procréer sans se soucier du reste. A la limite, adopter me semblerait presque plus sage."

On peut dire qu'elle y a réfléchi !

À ne pas rater