Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Léa Seydoux en 20 looks, caméléon du style

Du drame "La vie d'Adèle" au fantastique "La Belle et La Bête" qu'elle promeut ce soir au "Grand Journal", Léa Seydoux peut se glisser dans la peau de n'importe quel genre de personnage. Rien de très étonnant puisque dans la vie aussi Léa Seydoux est une femme aux multiples facettes...

"Léa Seydoux, elle a dans sa façon d'être quelque chose de contemporain, à la fois éternel et classique, naturel et sophistiqué" voilà ce qui a poussé Christophe Gans à faire de Lea la nouvelle "Belle" 68 ans après Josette Day dans la version de Jean Cocteau. Si la jeune actrice séduit chez nous, Palme d'Or pour preuve, comme à l'international, c'est parce qu'elle est un vrai caméléon, dans ses films mais plus encore sur tapis rouge.

Ultra moderne avec les cheveux bleus façon punkette comme dans "La vie d'Adèle" un jour, elle sait également parfaitement se glisser dans la peau d'une actrice hollywoodienne, oeil de biche et crinière à la Veronica Lake. Léa n'est pas une femme, elle est des femmes. Candide avec une crinière à la Hermione Granger, timide même, elle se dévoile splendide créature séduisant les photographes.

Si elle peut être "plusieurs femmes", elle peut aussi avoir l'air tout droit sortie de différentes époques. Furieusement de notre époque en front row des défilés parisien, elle porte également très bien le cran années 20 et la crinière 60's d'une Bardot et la robe baby doll 50's de chez Louis Vuitton. Les robes col monté 1880 ? Elle peut aussi très bien les porter !

Aider d'une faculter à porter n'importe quelle coiffure, Lea fait partie de ces actrices qui collectionnent les apparitions inattendues sur tapis rouges. Sans doute parceque d'un jour à l'autre, la jeune femme dévoile une nouvelle facette, devenant un peine reconnaissable.

Femme poupée, femme fatale ou garçon manqué, tout va bien à Léa Seydoux, et à en juger par les premières images de "La Belle et La Bête", le costume d'époque aussi.

À ne pas rater