Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Léa Salamé : "pour un homme, je ne suis pas un cadeau"

Visage phare de France 2 grâce à "On n'est pas couché", Léa Salamé mène une brillante carrière de journaliste. Dans une récente interview accordée au magazine Paris Match, elle revient sur un événement très marquant de sa vie, les attentats du 11 septembre 2001, mais aussi sur son désir de fonder une famille. Extraits choisis.

Journaliste phare à la radio comme à la télé, grâce notamment à "On n'est pas couché" sur France 2, Léa Salamé mène une brillante carrière. En 2001, après Sciences po, elle part aux États-Unis dans le cadre d'un échange et intègre la New York University. Mais cette année marque aussi les terribles attentats de la Big Apple, ceux du World Trade Center...

"Je croyais qu'on nous avait tiré dessus"

Dans une interview accordée au magazine Paris Match de cette semaine, la jeune femme se confie sur ce matin-là : "A 9 heures, je suis réveillée par un bruit énorme et je crois à un accident de camion." Dans la rue, c'est le chaos. Elle ajoute voir "la première tour en feu et des gens courir dans tous les sens. J'entends un second bruit, encore plus énorme. Tout le monde tombe par terre avant de se mettre à courir. Je tombe, j'ai les genoux et les bras en sang mais je continue à courir... Nous sommes tous recouverts d'une pellicule blanche. Je croyais qu'on nous avait tiré dessus."

"Je ne veux pas passer à côté d'une vie de famille"

Si cet attentat a dû être traumatisant, Léa Salamé refuse "que le passé viennent [l']emmerder". Aujourd'hui, cette bosseuse invétérée officie avec brio sur France Inter et dans l'émission de Laurent Ruquier sur France 2. Côté vie privée, si elle explique "ne pas aimer [en] parler", elle se dit "plutôt heureuse" en ce moment, "même si l'évolution de [sa] carrière complique forcément les choses." Grande travailleuse, la journaliste confie ne pas vouloir "passer à côté d'une vie de famille" : "A la trentaine, il est difficile pour une femme de mener de front sa carrière et sa vie privée. Je suis à l'âge des choix. J'ai des amies qui, après avoir été enceinte, n'ont pas retrouvé leur poste. J'ai envie d'avoir des enfants et je sais que le temps n'est pas élastique." Désireuse de fonder son propre foyer, elle n'hésitera pas à lever le pied quand cela sera nécessaire : "Dans les cinq ans à venir, je serai capable de mettre ma carrière entre parenthèses. Je ne veux pas passer à côté d'une vie de famille. Mais pour un homme, je ne suis pas un cadeau. Je suis une fille dure, pas très romantique, et que le mariage ne fait pas rêver."


Retrouvez l'intégralité de l'interview de Léa Salamé dans le dernier numéro de Paris Match, actuellement dans les kiosques.

À ne pas rater