Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Léa Salamé : "J'aime les hommes qui se foutent de ma gueule"

C'est au magazine ELLE que Léa Salamé s'est laissée aller à quelques confidences sur sa vie privée et sur l'homme qui partage sa vie. C'est avec sa franchise habituelle que celle qui a été nommée meilleure intervieweuse de l'année fait un portrait honnête d'elle-même.

A seulement 36 ans, Léa Salamé était nommée intervieweuse de l'année, en fin d'année 2015. Il faut dire que la journaliste de France Inter et polémiste de "On n'est pas couché" s'est bien souvent illustrée par son franc-parler et sa manière unique d'interviewer ses invités. Et quand elle veut une réponse, elle ne passe jamais par quatre chemins. Seulement quand il s'agit de parler d'elle, c'est un peu différent. Pourtant, au magazine ELLE, la journaliste s'est confiée avec pudeur et honnêtement.

"J'aime les hommes qui se foutent de ma gueule, je n'aime pas les énamourés"

Il y a peu, Léa Salamé faisait une déclaration d'amour à l'homme qui partage sa vie, l'écrivain Olivier Guez. La journaliste, sans directement évoquer ce dernier déclare au ELLE : "J'aime les hommes qui se foutent de ma gueule, je n'aime pas les énamourés". Le contraire aurait été étonnant quand on connait le caractère bien trempé de la polémiste. Celle qui estime qu'elle n'est "pas un cadeau pour un homme" du fait de son métier, le réaffirme : "Je ne suis pas un cadeau, je me lève à 5 heures, je travaille tout le temps et je ne sais pas habiter avec quelqu'un".

Pourtant lorsqu'on lui demande si cela fait écho à un besoin d'indépendance, Léa Salamé de répondre : "Même pas ! Je ne sais pas être seule. Depuis l'âge de 15 ans je suis en couple. Que des relations longues". Celle qui n'a pas peur du clash ou encore des coups de gueules à la télévision connait d'autres craintes : "Et à la fois j'ai peur du couple, de la médiocrité, de l'ennui. Ça me tétanise". Femme accomplie, ou en devenir, elle est aussi une femme comme les autres avec ses travers et ses peurs.

"Au début, à la télé, je me trouvais trop grosse, trop brune, les yeux trop noirs"

Léa Salamé se confie même sur son travail d'acception de soi. "Au début, à la télé, je me trouvais trop grosse, trop brune, les yeux trop noirs. Et puis j'ai compris que ça pourrait faire mon charme", déclare-t-elle, "Désormais je revendique tout : les rondeurs, l'orientalité, les yeux noirs".

Expliquant son "rapport très sain à [sa] féminité", elle dévoile que sa figure de référence est Anne Sinclair pour son "mélange d'autorité et de charme". "Quand elle parle tu l'écoutes, point !", poursuit-elle. Pourtant, Léa Salamé n'est pas loin de créer la même réaction chez les autres.

À ne pas rater