Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le Vrai/Faux de la beauté au soleil

Le vrai/faux au soleil.
Le vrai/faux au soleil.

Peut-être êtes-vous en train d'agiter vos doigts de pieds sur une plage de sable blanc en lisant ces lignes. Si c'est le cas, soyez attentif à ce qui suit, car en matière de soleil, on entend souvent tout et n'importe quoi. Entre les fausses bonnes idées et les vérités oubliées, il y a matière à faire de belles bourdes l'été. On démêle le vrai du faux au soleil.

Manger des carottes permet de se prémunir contre les coups de soleil
Faux. Mais ce n'est pas une raison pour lâcher votre barquette de carottes râpées pour autant. Riche en bêta carotène, ce légume permet de préparer la peau au bronzage et lutte contre le vieillissement de la peau. En revanche, il ne faut pas trop lui en demander non plus, et s'en envoyer des cagettes ne protège en rien contre les brûlures.

Pour être safe sur la plage, on fait confiance à son écran total
Faux. Tout simplement parce que l'écran total n'existe pas. En effet, les marques n'ont désormais plus le droit de porter cette mention sur leurs produits. Même une crème SPF 50 laisse passer un petit pourcentage d'UVB et d'UVA. Suffisamment pour brûler si elle n'est pas réappliquée régulièrement et uniformément.

L'huile, c'est l'allié beauté de mes cheveux l'été
Vrai & Faux.
Qui n'a jamais eu envie de donner un coup de pouce à sa chevelure en la badigeonnant d'un peu de monoï ? Le problème, c'est qu'appliquée avant l'exposition, elle fait littéralement frire la fibre capillaire. Bonjour la botte de paille de retour de la plage ! L'huile avant, c'est don't. En revanche, les huiles capillaires sont efficaces pour réparer la chevelure après une journée au soleil. Appliquées avant le shampooing ou en masque, elles nourrissent en profondeur vos cheveux.

Avec un indice 50, je ne vais jamais bronzer
Faux.
C'est souvent l'argument de celles qui disent "bien bronzer sans", le plus souvent brunes et mates de peau. Bien sûr, si on a un teint naturellement hâlé, on peut se tourner vers un indice moins élevé, 25 ou 30, le 50 étant recommandé aux peaux claires, aux blondes ou rousses. Mais même avec une crème, on bronze ! La seule chose qui change, c'est qu'on évite les coups de soleil et surtout de faire mal à sa peau, car les UV, en plus de brûler, activent la propagation des radicaux libres, ces agents responsables du vieillissement de la peau. Bronzer sans friper, c'est mieux non ?

Faire des UV en institut ne prépare pas la peau au soleil
Vrai.
Préparer sa peau au soleil revient à stimuler la production de mélanine. La peau s'épaissit, le teint se hâle. Les UVA artificiels dispensés en cabine n'ont pas cet effet protecteur, car le bronzage est superficiel et l'exposition ponctuelle. Qui plus est, ce sont eux qui sont responsables du vieillissement cutané.

Si je gomme ma peau, le bronzage va partir
Faux,
bien sûr. Contrairement à l'autobronzant qui se contente de colorer la peau à un niveau superficiel, le bronzage, le vrai, est plus profond. Résultat, ce n'est pas un gommage qui va le faire disparaître ! Au contraire, en enlevant les cellules mortes, il rend la peau plus lumineuse. En revanche, attention car ce geste amincie l'épiderme, ce qui le rend plus sensible. On ne zappe pas la protection solaire et on ne fait pas plus d'un gommage par semaine.

Catherine Brezeky

À ne pas rater